[L'industrie c'est fou] Les piles à bactérie (ca)carburent aux excréments de poisson

L'armée américaine travaille au développement d'un nouveau type de batterie : les piles à bactérie. Cette innovation serait particulièrement utile aux missions sous-marines puisqu'elle convertit les excréments des poissons en électricité.

Partager
[L'industrie c'est fou] Les piles à bactérie (ca)carburent aux excréments de poisson
Les déjections des animaux marins se trouvent dans les couches qui forment le fond de la mer.

C’est une énergie marine renouvelable méconnue : les excréments des poissons. Plusieurs équipes de scientifiques travaillent au développement de “piles à bactérie” (microbial fuel cells) pour extraire de l’électricité à partir des matières organiques. Selon le magazine New Scientist, la force navale de l’armée américaine aurait déjà réussi à développer des appareils fonctionnant grâce à ce principe.

Théoriquement, les déjections d’animaux marins sont une ressource inépuisable des océans (à condition de préserver la biodiversité). Elles se trouvent dans les couches qui forment le fond de la mer.

Un capteur alimenté pendant huit mois sous l'eau

Les chercheurs de l’armée américaine, membres du Space and Naval Warfare Systems Command, auraient déjà utilisé des piles à bactérie pour alimenter des capteurs, comme pour mesurer le niveau d’acidité de l’eau. L’un d’entre eux pourrait potentiellement avoir une autonomie de huit mois sous l’eau grâce à ce type de batterie. Pour l’instant, la densité des piles est assez faible en énergie. Mais à terme, l’objectif est bien entendu d’alimenter complètement des robots sous-marins.

Cette innovation, insolite au premier abord, représente des avantages assez sérieux. Elle permettrait aux robots sous-marins de gagner en autonomie. Aujourd’hui, les missions sont extrêmement contraintes par le besoin de recharger les appareils en surface. Une alternative serait également d’installer de façon permanente des packs de batterie au fond de la mer pour que des appareils autonomes ou commandés viennent s’y recharger.

"L'industrie c'est fou" : n'hésitez pas à envoyer vos suggestions à Simon Chodorge : simon.chodorge@infopro-digital.com

CLIQUEZ ICI POUR DÉCOUVRIR TOUS LES CONTENUS DE L'INDUSTRIE C'EST FOU

SUR LE MÊME SUJET

Sujets associés

NEWSLETTER La Quotidienne

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

Tous les événements

LES PODCASTS

A Grasse, un parfum de renouveau

A Grasse, un parfum de renouveau

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Anne Sophie Bellaiche nous dévoile les coulisses de son reportage dans le berceau français du parfum : Grasse. Elle nous fait découvrir un écosystème résilient, composé essentiellement...

Écouter cet épisode

Les recettes de l'horlogerie suisse

Les recettes de l'horlogerie suisse

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, notre journaliste Gautier Virol nous dévoile les coulisses de son reportage dans le jura suisse au coeur de l'industrie des montres de luxe.

Écouter cet épisode

Le rôle des jeux vidéo dans nos sociétés

Le rôle des jeux vidéo dans nos sociétés

Martin Buthaud est docteur en philosophie à l'Université de Rouen. Il fait partie des rares chercheurs français à se questionner sur le rôle du jeu vidéo dans nos sociétés.

Écouter cet épisode

Les coulisses d'un abattoir qui se robotise

Les coulisses d'un abattoir qui se robotise

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Nathan Mann nous dévoile les coulisses de son reportage dans l'abattoir Labeyrie de Came, dans les Pyrénées-Atlantiques, qui robotise peu à peu ses installations.

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

Safran

CHEF DE PROJET IT F/H

Safran - 22/11/2022 - CDI - Vélizy-Villacoublay

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

Accédez à tous les appels d’offres et détectez vos opportunités d’affaires

49 - Cholet

Prestation de surveillance et de sécurité par vigile de l'accueil de la CAF de Maine-et-Loire

DATE DE REPONSE 06/01/2023

+ de 10.000 avis par jour

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS