[L'industrie c'est fou] Les gardes suisses du Vatican reçoivent des casques imprimés en 3D

Les membres de la Garde suisse pontificale se sont vus livrer de nouveaux casques le 22 janvier. La plus vieille et plus petite armée du monde a opté pour des morions imprimés en 3D grâce à une machine de l'entreprise HP. Une commande qui rompt avec les traditions mais qui représente plusieurs avantages par rapport aux anciens casques en acier forgé.

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

[L'industrie c'est fou] Les gardes suisses du Vatican reçoivent des casques imprimés en 3D
Les membres de la Garde suisse pontificale se sont vus livrer de nouveaux casques le 22 janvier.

Si on vous dit défense et innovation, à quel pays pensez-vous ? Aux États-Unis et à la fameuse agence DARPA ? Ou peut-être, si vous avez suivi nos dernières publications, à l’armée française qui carbure à la data ? Ce serait oublier la Garde suisse pontificale du Vatican. Ses membres ont droit depuis le 22 janvier à un casque revisité. Celui-ci est en effet imprimé en 3D.

La plus petite armée du monde

Fondée en 1506 pour protéger le Pape, la Guardia Svizzera Pontificia est souvent décrite comme la plus vieille force militaire du monde. C’est aussi la plus petite avec 110 actifs. Il faut dire que les conditions pour y postuler sont assez strictes : il faut notamment être Suisse, avoir entre 19 et 30 ans, être célibataire et avoir une “réputation irréprochable”.

Les soldats du Vatican sont surtout connus pour leur uniforme bariolé, leurs armes d’apparat et leur casque en acier forgé. Malgré le goût des traditions, ce dernier est aujourd’hui abandonné. Lourd, coûteux et long à fabriquer, le morion a un autre désavantage. Sous le soleil de la péninsule italienne, il a une tendance fâcheuse à chauffer voire brûler sur la tête des gardes suisses.

Un nouveau casque en PVC plus léger et moins cher

Fabriqué à l’aide d’une imprimante en 3D HP, le nouveau casque est fait de PVC. Il est toujours frappé des armes de Jules II, le “Pape de fer”, qui a fondé la petite armée au XVIe siècle. Le nouveau casque pèse 570 grammes contre deux kilos pour son prédécesseur. Son impression prend 14 heures seulement contre 130 heures de fabrication pour les anciens casques en métal. Enfin ils sont résistants aux rayons UV et comporte des petites fentes pour ventiler la tête des soldats. Chaque casque coûte environ 880 euros, soit moitié moins que les précédents.

"L'industrie c'est fou" : n'hésitez pas à envoyer vos suggestions à Simon Chodorge : simon.chodorge@infopro-digital.com

CLIQUEZ ICI POUR DÉCOUVRIR TOUS LES CONTENUS DE L'INDUSTRIE C'EST FOU

Partager

SUJETS ASSOCIÉS
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS