Technos et Innovations

[L'industrie c'est fou] Le masque à gaz, l'accessoire de mode ultime des années 2020 ?

Rémi Amalvy , , ,

Publié le

Vidéo La pollution, il va falloir s'y habituer. Alors autant casser sa tirelire et se doter de masque à filtre à air super tendance ! C'est en tout cas ce que souhaite promouvoir la compagnie Ao Air, qui présente un masque ultra-fashion au CES de Las Vegas.

[L'industrie c'est fou] Le masque à gaz, l'accessoire de mode ultime des années 2020 ?
Respirez la richesse avec ce masque hors de prix.
© Ao Air

Survivre à la pollution de l'air... mais avec style. C'est ce que propose la start-up Ao Air. Cette compagnie américano-néo-zélandaise profite du CES de Las Vegas pour présenter son dispositif, baptisé Atmos Faceware. Le produit est présenté comme utile pour toute personne sensible à la pollution, et/ou vivant dans des zones polluées. Il peut également être utilisé en cas de fumée importante et toxique, comme lors d'un incendie. Cependant, avec un tarif pour le moment fixé à 350$ (environ 315€), par sûr que tout le monde puisse s'offrir le gadget...

Le prix de la "hype", sans doute. La start-up se targue d'avoir "rendu l'air pur à la mode" et a soigné le design du produit. "Notre design transparent repose sur l'arête de votre nez, ce qui permet aux gens de voir votre visage, y compris votre sourire", précise Ao Air dans un communiqué. Car pas question de perdre le sourire pendant les pics de pollution, évidemment...

 

 

Un design qui a un prix : le masque se vendra donc à 350€ avec quatre filtres, à un nombre limité pour l'instant. À titre de comparaison, le masque N95, le modèle certifié par le NIOSH le plus utilisé, ne coûte qu'environ 15$.

Une meilleure protection... en théorie

Selon une étude commandée par l'entreprise, mais non publiée et non contrôlée par un quelconque comité scientifique, le masque offrirait une meilleure protection contre les particules que les masques à filtre à air standards certifiés par le National Institute for Occupational Safety and Health (NIOSH), l'agence fédérale américaine en charge de leur certification. Le masque n'a également pas besoin d'être doté d'une fermeture étanche pour fonctionner. Les poils, la sueur ou d'autres facteurs ne risquent donc pas d'empêcher un bon fonctionnement en gênant un joint.

Déjà très populaires en Chine ou en Inde, les masques à filtre à air pourrait donc devenir, dans un scénario du pire, un accessoire de luxe plus ou moins indispensable ailleurs sur le globe. En attendant, de nombreuses entreprises tentent de pénétrer les marchés occidentaux afin de vendre leurs produits onéreux à une clientèle aisée. Espérons que l'inégalité à propos de l'accès à l'air ne devienne jamais une réalité globale !

Réagir à cet article

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte