[L'industrie c'est fou] La start-up Colossal Biosciences veut sauver le permafrost… En ressuscitant des mammouths

Faire revivre des mammouths, c'est le défi que s'est lancé la start-up américaine Colossal Biosciences. Un projet à portée écologique, qui souhaite sauvegarder le permafrost ainsi que des espèces en danger.

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

[L'industrie c'est fou] La start-up Colossal Biosciences veut sauver le permafrost… En ressuscitant des mammouths
Le mammouth qui avait investi il y a quelques années la ville de Strasbourg sera-t-il demain fait de chair et d'os, comme le souhaite la start-up Colossal Biosciences ?

Ressusciter des espèces disparues : Jurassic Park a fait rêver plus d'une génération de spectateurs... La start-up Colossal Biosciences veut mettre le rêve en pratique. A un détail près : l'espèce qui devrait renaître ne sera pas celle des tyrannosaures, mais des mammouths. Avec une levée de fonds de 15 millions de dollars (13 millions d'euros) enregistrée le 13 septembre par l'entreprise nord-américaine, la fiction pourrait devenir réalité plus vite que prévu. Mais pour l'entreprise, l'objectif est ailleurs : il s'agit de sauver le permafrost et les éléphants modernes, grâce à de tout nouveaux pachydermes poilus.

Résistance au froid

Les fans de Manny dans L'Age de glace seront déçus : ce ne sont pas de vrais mammouths que l'entreprise souhaite mettre au monde. Colossal Biosciences, créée par le généticien George Church de l'université d'Harvard, cherche plutôt à croiser un mammouth laineux, disparu il y a 4 000 ans, avec un éléphant d'Asie. « La voie vers la dé-extinction est maintenant possible, notamment grâce à la technologie d'édition du génome Crispr/Cas9 », souligne Laetitia Garriott de Cayeux, PDG de Global Space Ventures et investisseuse de Colossal.

Ce n'est donc pas le génome du mammouth laineux qui sera complété par celui d'espèces proches, mais bien l'éléphant d'Asie qui recevra des caractéristiques de son ancêtre. L'équipe de Colossal a déjà sélectionné une cinquantaine de traits qui serviront à « augmenter » son homologue moderne, notamment une résistance au froid et un pelage hirsute.

Les géo-ingénieurs du paléolithique

Au-delà d'un potentiel « Prehistoric Park » - qui n'est pas envisagé par la start-up -, cette entreprise a avant tout un objectif environnemental. D'abord, l'introduction de nouveaux éléphants d'Asie permettra peut-être de sauver cette espèce qui, en trois générations, a vu baisser sa population de 50%.

Ensuite, les mammouths participaient indirectement à la préservation du permafrost. Si ce sol gelé, qui couvre 20% de la surface terrestre venait à fondre, il libérerait une grande quantité de gaz à effets de serre. En écrasant l'herbe et la mousse, abattant les arbres et aplatissant la neige, les éléphants préhistoriques étaient en quelque sorte des géo-ingénieurs. Ces différentes activités permettent de moins conduire la chaleur en été dans le sol et de moins isoler ce dernier en hiver. Le pergélisol, nom français du permafrost, reste donc plus facilement gelé.

De la théorie à la pratique

Bien que le projet soit attrayant sur le papier, sa réalisation est incertaine. Éthiquement, la dé-extinction d'une espèce pose problème, en plus de celui de la modification génétique du vivant. Par ailleurs, il est impossible de savoir combien de mammouths seront nécessaires à la préservation du permafrost et dans quelle mesure ils seront vraiment capables de réaliser cette tâche. Cependant, les recherches engagées par Colossal pourraient avoir un intérêt pour la conservation d'espèces en danger.

L'entreprise se penche sur d'autres exemples d'espèces qui pourraient être conservées grâce à des ajouts génétiques. Dans le viseur notamment : le bison d'Amérique, la panthère de Floride ou encore le putois à pieds noirs. De notre côté, nous prions seulement de ne jamais avoir à dire, comme Alan Grant dans l'oeuvre de Steven Spielberg : « Vous avez créé des Raptors ?! »

0 Commentaire

[L'industrie c'est fou] La start-up Colossal Biosciences veut sauver le permafrost… En ressuscitant des mammouths

Tous les champs sont obligatoires

Votre email ne sera pas publié
0 Commentaire

Partager

SUJETS ASSOCIÉS
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS