Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L'Usine Santé

[L'industrie c'est fou] La poignée de porte auto-nettoyante pour stériliser les lieux publics

Simon Chodorge , , , ,

Publié le

Images Après les objets connectés, les objets vivants ? Le 19 septembre, la James Dyson Foundation a récompensé le projet d'une poignée de porte auto-nettoyante.

[L'industrie c'est fou] La poignée de porte auto-nettoyante pour stériliser les lieux publics
La poignée de porte auto-nettoyante a été conçue par deux jeunes diplômés de Hongkong.
© James Dyson Foundation

Les poignées de porte des toilettes vous terrifient ? Les barres dans les transports en commun vous répugnent ? L’innovation pense enfin aux germaphobes. Le 19 septembre, la fondation James Dyson a révélé les premiers lauréats de son concours de design destiné aux étudiants et aux jeunes diplômés. À Hongkong, le projet d’une poignée de porte auto-stérilisante a été récompensé.

La clanche a été conçue par deux diplômés de l’université chinoise de Hong Kong, Sum Ming Wong et Kin Pong Li. Si l’idée risque de plaire aux maniaques de la propreté, elle part d’un constat un peu plus sérieux. Dans les années 2000, le syndrome respiratoire aigu sévère lié au coronavirus (SRAS) avait infecté 8000 personnes à travers le monde et provoqué la mort de 700 personnes, principalement en Chine et à Hong Kong. La transmission de cette maladie par contact avait facilité son expansion.

Les poignées de porte représentent de véritables nids à bactérie. Or, les solutions de nettoyage chimique manquent d’efficacité selon les deux diplômés. En conséquence, ils ont développé un objet qui utilise la lumière pour se stériliser de façon continue.

Un revêtement photocatalytique sur la poignée

En réalité, la poignée est un tube de verre recouvert d’un “revêtement photocatalytique”, c’est-à-dire un semi-conducteur capable de s’activer grâce à la lumière. Ici, ce revêtement est fabriqué avec du dioxyde de titane réduit en poudre. Lors de son activation, le revêtement permet de décomposer les bactéries présentes sur la barre. D’où vient la lumière ? La poignée est équipée d’un générateur qui convertit l’énergie cinétique en rayons UV avec les ouvertures répétées de la porte.

Selon les designers, la poignée de porte innovante a détruit 99,8% des microbes lors de tests menés en laboratoire. À terme, ils souhaitent commercialiser leur solution en ciblant tout particulièrement les lieux publics avec de plus grands risques de contagion : centres commerciaux, hôtels, hôpitaux et toilettes.

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle