Technos et Innovations

[L'industrie c'est fou] La plus grande imprimante 3D d’Europe fabrique… une maison à étages

Gautier Virol , , , ,

Publié le

90 mètres carrés, deux niveaux,des murs incurvés… C’est une maison qui devrait séduire plus d’un primo-accédant. Son originalité : elle a été fabriquée en trois semaines grâce à la plus grande imprimante 3D d’Europe.

[L'industrie c'est fou] La plus grande imprimante 3D d’Europe fabrique… une maison à étages
Une fois la maison imprimée, elle a été équipée pour accueillir des bureaux.
© Kamp C & Jasmien Smets

Voici une maison que Stéphane Plaza n’aurait aucun mal à vendre. 90 mètres carrés, deux niveaux, chauffage au sol, murs incurvés… Et fabriquée en trois semaines grâce à la plus grande imprimante 3D d’Europe. Construit par l’entreprise belge Kamp C, ce pavillon équipé de panneaux solaires est le démonstrateur d’une technologie encore unique au monde.

"Les maisons qui ont déjà été imprimées dans le monde ne comptent qu’un seul étage et sont souvent constituées de composants imprimés en atelier et assemblés sur site, explique Emiel Ascione, chef de projet chez Kamp C, au site Designboom. Ici, nous avons imprimé la totalité de l’enveloppe du bâtiment d’un seul tenant, sur site."

Matériau et structure optimisés

Avant d’être louée pour accueillir des bureaux, la bâtisse est ouverte aux visites pendant un an. Elle est équipée de tout le confort moderne : chauffage au sol, panneaux solaires sur le toit végétalisé... Qui ont été installés en une semaine, une fois l’impression terminée.

Constituée d’une entrée, d’une cuisine et de deux salles de réunion, la maison a été construite grâce une machine de la marque Cobod, la plus grande imprimante 3D béton d’Europe. Cette dernière a été installée sur site depuis une grue, par cinq ouvriers. Une fois montée, elle était opérée par une seule personne, depuis un ordinateur.

La cuisine, elle, n'a pas été imprimée en 3D. 

Portée par quatre piliers, la machine dispose d’une tête d’impression mobile capable de déposer le béton précisément. Ce matériau, présenté comme trois fois plus résistant que des briques de construction conventionnelles, a permis de limiter les renforcements métalliques du bâtiment.

De plus, la structure des murs – dont la forme est optimisée – a permis de réduire la quantité de béton. "Cela nous a permis d’économiser environ 60 % de matériaux, de temps et de budget", estime Marijke Aerts, chef de projet à Kamp C, auprès du site New Atlas. Un gain alléchant, pour qui veut se fabriquer rapidement une maison originale, aux prestations haut de gamme.

Réagir à cet article

2 commentaires

Nom profil

27/08/2020 - 10h29 -

Très intéressant. Combien vaut-elle ?
Répondre au commentaire
Nom profil

25/08/2020 - 23h19 -

Ça me fait du bien de lire cet article. Je suis un bureauticien et suis beaucoup intéressé par l'impression tridimensionnelle. Continuer à publier d'autres prouesses comme celle-là.
Répondre au commentaire
Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte