Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

[L'industrie c'est fou] Donnez vie à vos peluches avec cette "peau robotique"

Rémi Amalvy , , ,

Publié le

Des chercheurs de l'université de Yale ont conçu une peau robotique pour animer les objets. Destiné en premier lieu à la NASA, cette technologie promet une infinité d'applications.

[L'industrie c'est fou] Donnez vie à vos peluches avec cette peau robotique
Cette peau robotique permet d'animer tout objet malléable
© Rebecca Kramer-Bottiglio / Yale University

Avec la "peau robotique", préparez-vous à voir tous les objets s’animer ! Selon une étude publiée le 19 septembre, des chercheurs de l’université américaine de Yale ont mis au point cette nouvelle technologie, qui permet de transformer n’importe quoi en robot. Bien que cette peau n’ait pas été développée avec un but précis, elle peut être utilisée dans bon nombre d’usages.

Composée de couches élastiques incrustées de capteurs et de récepteurs, elle permet, lorsqu’on l’applique sur un objet déformable, d’animer sa surface. Ce nouveau "robot improvisé" peut alors effectuer différentes tâches, suivant ses propriétés et la manière dont la peau a été appliquée.

Les chercheurs ont créé différents prototypes, comme des cylindres en mousse se déplaçant comme des vers, un t-shirt qui corrige le dos courbé, ou un dispositif muni d’une pince pour attraper et bouger des objets.

Robot multifonctions

En général, les robots sont conçus pour une seule fonction. La peau robotique permet une création selon le contexte et le besoin, ouvrant la porte à une multitude d’utilisations. Il est également possible d’utiliser plusieurs peaux en même temps, afin d’accentuer la complexité des mouvements.

L’idée est née il y a plusieurs années après un appel à projet de la NASA. De par sa nature réutilisable et multifonctionnelle, cette technologie permettra aux astronautes d’accomplir un grand nombre de taches avec le même matériel reconfigurable. La même peau utilisée pour créer un bras robotique avec un bout de mousse peut servir à la conception d’un tout-terrain autonome pour l’exploration de Mars.

Selon les scientifiques, n’importe quoi d’un peu mou peut devenir un robot. Il peut s’agir d’un ballon, de mousse, et même d’un bout de papier froissé !

Retrouvez ci-dessous la vidéo de présentation (en anglais) de l'université de Yale

Réagir à cet article

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle