[L'industrie c'est fou] Développer l'adresse et l'intelligence des robots grâce au Jenga

Les chercheurs du MIT apprennent le jeu Jenga à un robot. Le 30 janvier, ils ont publié une vidéo de leur création en pleine partie. Une performance amusante au premier abord mais qui nécessite surtout d'apprendre au robot des notions d'adresse et - peut-être - de machiavélisme.

Partager

[L'industrie c'est fou] Développer l'adresse et l'intelligence des robots grâce au Jenga
Les chercheurs du MIT apprennent le jeu Jenga à un robot.

Les robots nous battent déjà aux jeux de réflexion, tels les échecs ou le go. Pendant ce temps, il existe encore un domaine où la suprématie de l’être humain n’est pas démentie : les jeux d’adresse. Bien entendu, les scientifiques aident les machines à rattraper leur retard. Mercredi 30 janvier, des chercheurs du MIT ont présenté une machine capable de jouer au Jenga.

Un jeu où les robots ne partent pas gagnants

Si vous n’êtes pas familier de ce jeu fort amusant, voici quelques explications. Le Jenga est une tour composée de pièces en bois rectangulaires. Chaque joueur doit soustraire une pièce à la construction avant de la replacer à son sommet. Petit à petit, l’édifice gagne en hauteur mais perd en stabilité. Les déséquilibres se créent, la tour tangue à chaque pièce délicatement retirée, les gouttes de sueur perlent sur les visages jusqu’à l’effondrement inéluctable du mini-gratte-ciel. Fin du jeu.

Un divertissement tout en doigté donc. Il faut effleurer les pièces, identifier les parties réticentes et celles faciles à déplacer. En somme, il faut un certain degré de raffinement dans ses capacités de préhension. Un domaine où, a priori, nos amis les robots ne partent pas gagnants.

Un capteur de force dans le petit bras du robot

Spécialisés dans la manipulation robotique et la perception, les chercheurs du MCube Lab au MIT nous ont créé un concurrent tout à fait digne. Augmenté d’intelligence artificielle, doté de deux doigts, son bras robotique peut effectuer deux actions simples mais amplement suffisantes au Jenga : pousser et saisir une pièce.

Le robot est surtout équipé d’une caméra pour voir la tour et d’un capteur de force qui lui permet de juger les résistances de la construction, tout comme un humain sent sous son épiderme les forces et les faiblesses du jeu. La machine acquiert ensuite suffisamment d’informations et d’expérience pour prendre elle-même des décisions stratégiques : quand il faut continuer à pousser, quand il faut s’arrêter.

N’importe quel joueur humain sait que le jeu est démoniaque. La subtilité est de se mettre un peu en danger pour fragiliser d’autant plus le joueur suivant. Le robot du MIT a-t-il cette notion de perversité ? Ce n’est pas certain. Et après le Jenga simple, Les machines devront franchir une autre étape : apprendre la version “Jenga buveur”.

"L'industrie c'est fou" : n'hésitez pas à envoyer vos suggestions à Simon Chodorge : simon.chodorge@infopro-digital.com

CLIQUEZ ICI POUR DÉCOUVRIR TOUS LES CONTENUS DE L'INDUSTRIE C'EST FOU

Simon Chodorge

Partager

SUJETS ASSOCIÉS
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

Formation

Manager de l'environnement de travail

Paris - 16 mars 2021

Services Généraux

Maîtriser les aspects de sécurité au travail de votre fonction

Trophée

TROPHÉES DES USINES 2021

Live et replay - 27 mai 2021

Gestion industrielle et Production

Déposez votre dossier avant le 5 février pour concourir aux trophées des usines 2021

Formation

Espace de travail et bien-être des salariés

Paris - 01 juin 2021

Services Généraux

Optimiser l’aménagement du bureau

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE
ARTICLES LES PLUS LUS