[L'industrie c'est fou] Des scientifiques explorent les profondeurs gelées du Groenland... grâce à un robuste mini-drone

Il faut avoir un sacré courage, et être un peu inconscient, pour vouloir explorer les profondeurs gelées du Groenland. Une équipe de scientifiques a été la première à découvrir en 2018, grâce à un petit drone du Suisse Flyability, un lac au fond d'un puits de glace, à plusieurs centaines de mètres en dessous du sol.

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

[L'industrie c'est fou] Des scientifiques explorent les profondeurs gelées du Groenland... grâce à un robuste mini-drone
Le drone a accompagné les équipes dans les profondeurs.

Ces dernières années, les petits drones sont devenus, avec les smartphone et les ordinateurs portables, les meilleurs amis des aventuriers du XXIe siècle qui souhaitent publier et partager leurs différentes excursions. Voyez par exemple cette équipe de chercheurs internationale dirigée par le professeur de géologie italien Francesco Sauro.

En 2018, les scientifiques partent explorer la calotte glaciaire du Groenland, deuxième plus important amas glacier au monde après l’Antarctique. L’expédition se concentre sur une zone située à environ 80 kilomètres à l’est de Kangerlussuaq, au sud-ouest de l’immense île, afin d’étudier le mouvement de l’eau souterraine et de mieux comprendre les effets du changement climatique sur la fonte des glaces.

Une structure sphérique en fibre de carbone

Le tout est sponsorisé par la marque de doudounes de luxe Moncler et par le leader des télécoms suisses Swisscom. Mais surtout, les chercheurs sont accompagnés d’Elios, un drone de petite taille (ou drone d’intérieur) de la société suisse Flyability. Tenant dans la main, l’appareil volant est entouré d’une structure sphérique en fibre de carbone de 400 mm de diamètre pouvant supporter des chocs et des projectiles arrivant à une vitesse maximale de 15 km/h. De quoi lui permettre de se cogner sans problème contre la glace et de continuer à fonctionner.

Elios est également doté de trois batteries lui offrant chacune 10 minutes d’autonomie (soit 30 minutes au total), ce qui en fait le compagnon idéal pour les missions de reconnaissance. D’autant plus qu’il est équipé d’une caméra HD et de son équivalente thermique, toutes deux capables de pivoter vers le haut et le bas, et de projecteurs de lumières. Les images sont envoyées directement sur une tablette accompagnée de sa manette de contrôle à distance.

Un lac gelé dans les profondeurs

Lors des précédentes expéditions les plus récentes, les équipes n’ont pas pu descendre en dessous de 130 mètres de profondeur. Grâce au drone, celle de 2018 a été en mesure d’aller explorer, bien qu’à distance, les fonds des puits de glace souterrains (également appelés moulins) de la zone. Des moments en partie immortalisés dans la vidéo ci-dessous, publiée sur le compte YouTube de Flyability.

Dans la même région, le spéléologue français Janot Lambert était descendu à 202 mètres de profondeur en 1996. Une prouesse désormais impossible à reproduire. En raison du réchauffement climatique, les puits sont devenus trop instables pour tenter une nouvelle descente de ce genre. L’Elios a cependant permis la découverte d’un lac au fond d’un puits glacé.

L’exploration des fonds glaciaux ne serait qu’un début. Flyability espère un jour que son drone permettra aux scientifiques d’explorer les profondeurs de la planète Mars et des lunes gelées de Jupiter. Le petit appareil est voué à un grand avenir !

0 Commentaire

[L'industrie c'est fou] Des scientifiques explorent les profondeurs gelées du Groenland... grâce à un robuste mini-drone

Tous les champs sont obligatoires

Votre email ne sera pas publié
0 Commentaire

Partager

SUJETS ASSOCIÉS
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS