Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

[L'industrie c'est fou] Des micros intelligents pour permettre aux personnes sourdes de participer aux discussions de groupes

Simon Chodorge , ,

Publié le

Pour une personne sourde ou malentendante, participer à une conversation peut être très difficile si l'interlocuteur ne connaît pas le langage des signes. L'entreprise néerlandaise SpeakSee a développé un système de retranscription et de micros connectés qui permet aux sourds de suivre en temps réel la parole des autres.

[L'industrie c'est fou] Des micros intelligents pour permettre aux personnes sourdes de participer aux discussions de groupes
SpeakSee a développé un système pour associer technologie et inclusion.
© SpeakSee

Comment faire dialoguer des personnes sourdes ou malentendantes avec des interlocuteurs qui ne connaissent pas le langage des signes ? L’entreprise néerlandaise SpeakSee a développé un système pour associer technologie et inclusion. Le langage des signes trop peu répandu, les interactions entre les malentendants et les personnes valides peuvent s’avérer difficiles au quotidien : entretiens professionnels, conférences téléphoniques, sorties entre amis etc.

La technologie de SpeakSee souhaiterait abattre cette barrière. L’entreprise a été fondée par Jari Hazelebach, un entrepreneur néerlandais qui a grandi avec deux parents sourds qui avaient souvent des difficultés à suivre les conversations familiales.

SpeakSee s’appuie sur plusieurs microphones sans-fil pour capter les conversations. Le système comporte trois à neuf micros, un pour chaque interlocuteur. Ceux-ci enregistrent la voix des utilisateurs et sont connectés en Wi-Fi à une station qui peut être éloignée jusqu’à 20 mètres. Ensuite, cette station transmet les données au téléphone portable de la personne malentendante. Une application disponible sur iOS et Android permet ensuite de retranscrire en temps réel les paroles et de les suivre sur le smartphone. Selon l'entreprise, le texte est fidèle à 95%. Une démonstration en vidéo montre en effet des retranscriptions précises, même si le système a tendance à buter sur des phrases courtes prononcées plus rapidement.

SpeakSee - Short Social from SpeakSee on Vimeo.

Des premières commandes livrées fin 2018

L’application permet de différencier chaque interlocuteur grâce à un système de couleurs et elle peut gérer plus de 120 langues. La station a une autonomie de huit heures et les micros peuvent durer deux à quatre heures par charge.

Pour l’instant, la start-up cherche à se financer grâce à une campagne de financement participatif menée sur Indiegogo. Elle a récolté plus de 17 500 dollars sur un objectif de 50 000. Les premiers appareils en version bêta commandés via cette page seront livrés en novembre ou décembre. En février 2019, l’entreprise espère débuter officiellement les ventes. Le kit basique est estimé à 700 dollars (environ 600 euros).

 

"L'industrie c'est fou" : n'hésitez pas à envoyer vos suggestions à Simon Chodorge : simon.chodorge@infopro-digital.com

CLIQUEZ ICI POUR DÉCOUVRIR TOUS LES CONTENUS DE L'INDUSTRIE C'EST FOU

Réagir à cet article

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle