[L’industrie c’est fou] Cette roue peut devenir tout-terrain grâce à une structure en origami

Ce modèle de roue s’adapte aussi bien à la ville qu’aux terrains difficiles. En pleine conduite, ce concept peut changer de forme grâce à sa structure en origami.

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

[L’industrie c’est fou] Cette roue peut devenir tout-terrain grâce à une structure en origami
L'objectif des chercheurs est développer une roue en origami capable de résister au poids des voitures particulières.

Souvenez-vous, dans les années 1990, les lowriders faisaient fureur dans les clips de rap. Grâce à des systèmes de suspension modifiés, les stars apparaissaient dans des voitures capables d’augmenter ou de diminuer leur garde au sol. Tout aussi surprenante, cette roue deux en un présentée début avril peut se métamorphoser pour élever une voiture et la transformer en tout-terrain. Développée par des chercheurs sud-coréens, sa structure s’inspire de l’origami, l’art du pliage du papier.

Un diamètre passant de 46 à 80 centimètres

Les ingénieurs de la Seoul National University avaient présenté un premier prototype en 2013. Pendant plusieurs années, ils ont travaillé sur la résistance de leur structure. Dans une vidéo, on peut voir les roues montées sous une Jeep Wrangler. En se déployant, le diamètre de la roue passe de 46 à 80 centimètres et sa largeur évolue de 28 à 46 centimètres. Le concept pourrait également supporter une charge de 1 200 kilos.

VOS INDICES

source

logo indice & contations

Le contenu des indices est réservé aux abonnés à L’Usine Nouvelle

Je me connecte Je m'abonne

Pour construire une roue flexible mais résistante, les chercheurs se sont appuyés sur des facettes en aluminium et un tissu en matériau composite. Pour l’assemblage, «deux facettes en aluminium prennent en sandwich le matériau de flexion, et des rivets relient les deux facettes», décrivent les chercheurs. À l’intérieur de la roue, un « squelette » sert à verrouiller la structure pour maintenir sa forme malgré les exercices de traction. Une bande de roulement en uréthane permet également d’augmenter la friction et d’absorber les impacts sur la route.

Pas besoin de manipuler les roues pour les déployer ou les replier. Les roues changent de forme grâce à des actionneurs hydrauliques. La vidéo montre ce système en action. On peut remarquer aussi que les mouvements du véhicule restent cahoteux. «Nous supposons que notre prototype de roue ne peut pas concurrencer les roues et les pneus disponibles dans le commerce à ce stade de développement», reconnaît l’équipe. Les ingénieurs estiment toutefois que leur concept pourrait être amélioré pour devenir plus compatible avec des processus de fabrication industrielle.

Partager

SUJETS ASSOCIÉS
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS