[L'industrie c'est fou] Cette lampe torche se recharge à base d’eau de mer

Appelée Waterlight, une nouvelle lampe torche conçue en Colombie peut être rechargée à partir d’un demi-litre d’eau de mer. Son déploiement pourrait s’effectuer auprès de populations isolées.

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

[L'industrie c'est fou] Cette lampe torche se recharge à base d’eau de mer
Cette nouvelle lampe innovante a été conçue en Colombie.

Environ 840 millions de personnes sont dépourvues d’accès à l’électricité. Face à ce constat, la start-up colombienne E-Dina, spécialisée dans les énergies renouvelables, et le cabinet de consulting Wunderman Thompson Colombia ont conçu une lampe torche fonctionnant avec de l’eau de mer ou salée. “Cela améliore la qualité de vie des communautés sans accès à cette ressource vitale qu’est l’électricité, offrant une alternative énergétique avec le pouvoir de répondre à une forte demande, tout en prenant soin de l'environnement”, se félicitent les concepteurs du projet, actuellement en phase de pré-lancement.

Baptisé Waterlight, l’objet se présente sous la forme d’une élégante lampe en bois, étanche, dotée d’un bracelet rappelant des motifs chers aux Wayuu, une communauté indigène vivant sur la péninsule isolée de La Guajira, à cheval sur la frontière entre la Colombie et le Venezuela. Un demi-litre d'eau salée peut permettre d’assurer 45 jours de lumière.

VOS INDICES

source

logo indice & contations

Le contenu des indices est réservé aux abonnés à L’Usine Nouvelle

Je me connecte Je m'abonne

Derrière cette apparente simplicité se cachent des électrolytes (des substances conductrices) ainsi qu’un système séparant le sel de l’eau afin de pouvoir, ensuite, réutiliser celle-ci, par exemple en cuisine. 5600 heures totales d’utilisation sont annoncées. Un téléphone mobile ou une petite radio peuvent, de manière lente, être rechargés avec l’objet.

Un coût encore élevé

“Alors que la crise mondiale des réfugiés est sur le point de s'aggraver, ce dispositif peut fournir une aide inestimable aux organisations caritatives fournissant aux migrants des équipements essentiels, en particulier dans les situations où les ressources sont rares”, s’enthousiasme Wunderman Thompson Colombia. Toutefois, un coût de 60 à 100 dollars est annoncé pour les premiers exemplaires, soit trois fois plus qu’une lampe solaire classique.

Partager

SUJETS ASSOCIÉS
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS