Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

[L’industrie c’est fou] Ces toilettes pour chiens font le "sale" boulot à votre place

Sylvain Arnulf

Publié le

Vidéo Après Ford, c’est une start-up américaine qui veut mettre du high tech dans l’habitat de nos amis à quatre pattes. Ici, c’est plus l’agrément du maître que le confort de l’animal qui est mis en avant.

[L’industrie c’est fou] Ces toilettes pour chiens font le sale boulot à votre place © Inubox

Les entreprises citées

À l’Industrie c’est fou, nous aimons les chiens, les poissons, les vaches… bref, les animaux. Et nous ne considérons pas leur bien-être comme un sujet… de niche. Nous vous parlons régulièrement des dernières avancées en matière de dogtech (ou de cattech, ne soyons pas sectaires), comme la niche pour chiens imaginée par le constructeur automobile Ford (avec un système de réduction du bruit ambiant), le bocal à poisson rouge autonome ou encore la prothèse en impression 3D fabriquée pour le chat sans pattes arrières Vincent (notre mascotte). Cette fois-ci, c’est plutôt à vous, maîtres, que le cabinet de design texan Newtons Box a pensé, avec sa "box pour chiens" un peu spéciale.

Inubox ("Inu" veut dire chien en japonais) n’est pas une niche mais un bac à litière pour chien, dit "intelligent". Quand l’animal se tient debout sur la plate-forme et fait ses besoins, la machine le détecte grâce à des capteurs et s’occupe de faire disparaître les déchets. Ceux-ci sont alors ramassés par une pelle robotisée, puis glissés dans un sac – que le maître n’a plus qu'à jeter sans se salir les mains, ni se boucher le nez, après avoir été prévenu par une alerte sur son smartphone. La start-up dit avoir également réglé le délicat problème des odeurs grâce à un diffuseur de parfum intégré.

Des "appâts olfactifs" pour attirer le chien

Des promesses à confirmer : le prototype présenté par la start-up n’a pas l’air franchement fonctionnel, et l’objet – par ailleurs encombrant – n’est pas présenté "in situ", avec un cobaye canin. On ne sait d’ailleurs pas comment le fabricant compte convaincre les utilisateurs à quatre pattes de faire leurs besoins ici, sur ce carré de métal, plutôt qu’à n’importe quel autre endroit d’une maison ou d’un appartement, même si la start-up évoque de mystérieux "appâts olfactifs" et qu’un distributeur de friandises intégré récompensera les chiens bien élevés. Le risque est aussi que le "pont levis" qui s'abaisse et se relève avant et après l'utilisation n'écrase par erreur votre compagnon à quatre pattes en cas de bug des capteurs, avec les conséquences dramatiques que l'on imagine.

Si, contrairement à nous, vous êtes convaincus par cette invention, vous pouvez la pré-commander sur le site de financement participatif Kickstarter, à condition avoir mis 840 dollars de côté. Le modèle final est annoncé à plus de 1200 dollars. À ce prix et avec ces capacités annoncées, le projet est à peu près sûr de se retrouver recensé par le célèbre compte Twitter qui épingle les projets d’objets connectés les plus improbables : le bien nommé, dans le cas présent, "Internet of shit".

"L'industrie c'est fou" : n'hésitez pas à envoyer vos suggestions à Simon Chodorge : simon.chodorge@infopro-digital.com

CLIQUEZ ICI POUR DÉCOUVRIR TOUS LES CONTENUS DE L'INDUSTRIE C'EST FOU

Réagir à cet article

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle