[L'industrie c'est fou] Ce robot caméléon change de couleur en fonction de la chaleur

Des chercheurs sud-coréens ont mis au point un robot capable d'adapter sa couleur à son environnement, tel un caméléon. Une prouesse rendue possible par sa peau artificielle équipée de cristaux liquides thermochromiques qui réagissent à la chaleur.

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

[L'industrie c'est fou] Ce robot caméléon change de couleur en fonction de la chaleur
Le robot ne fonctionne que lorsque la température est comprise entre 25,5°C et 36°C.

Voler à près de 400 km/h comme le faucon pèlerin, soulever 1 000 fois son poids tel le bousier taureau, ou se regénérer à l'infini comme la méduse Turritopsis dohrnii... Depuis toujours, les humains ont envié les capacités extraordinaires que possèdent certaines espèces animales. Même s'il s'avère très complexe de reproduire avec fidélité le génie de la nature, les avancées technologiques permettent aujourd'hui de réaliser des exploits à faire pâlir nos amies les bêtes. Dernier exemple en date : un robot-caméléon mis au point par des chercheurs sud-coréens.

Dans un article paru dans la revue Nature Communications le 10 août, ceux-ci ont assuré que leur engin était capable de se fondre dans le décor en modifiant sa couleur selon celle de son environnement. Contrairement aux véritables caméléons, dont l'apparence change grâce à la contraction de certains muscles qui agissent sur des nanocristaux, le robot développé par les scientifiques atteint son but en utilisant la chaleur.

Le futur des camouflages militaires ?

Concrètement, des capteurs installés sous la machine reconnaissent tout d'abord la couleur sur laquelle elle se déplace. L'information est transmise à des nanofils d'argent, capables de générer de la chaleur dès que l'appareil est branché. La peau artificielle du faux reptile étant équipée de cristaux liquides thermochromiques, elle peut prendre telle ou telle teinte en fonction de la température transmise. Ce procédé lui permettrait même de reproduire des motifs complexes, comme des rayures ou des points.

Les chercheurs reconnaissent qu'il leur faudra néanmoins améliorer certains paramètres, car l'appareil n'est pas en mesure de se transformer aussi vite que peut le faire un véritable caméléon, et ne fonctionne que lorsque la température est comprise entre 25,5°C et 36°C. Cette technologie présente en tout cas un potentiel qui pourrait intéresser de nombreux secteurs, à commencer par celui de la défense, qui cherche continuellement à améliorer ses camouflages militaires. Elle pourrait également déboucher dans plusieurs applications dans le domaine de l'architecture, de la mode ou de l'art.

Partager

SUJETS ASSOCIÉS
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS