Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

[L'industrie c'est fou] Apprendre aux robots à s'habiller, plus facile à dire qu'à faire

Marine Protais , , ,

Publié le

Vidéo Les chercheurs en robotique ont déjà appris bien des choses aux machines mais ils les ont souvent laissées toutes nues. Désormais, le robot capable de s'habiller existe. Il a été développé par des scientifiques du Georgia Institute of Technology et de Google Brain. Si la tâche paraît enfantine, il s'agit d'un véritable casse-tête d'un point de vue technologique.

[L'industrie c'est fou] Apprendre aux robots à s'habiller, plus facile à dire qu'à faire
Les chercheurs du Georgia Institute of Technology et de Google Brain ont développé un robot pour aider les patients d'hôpitaux à s'habiller.
© Jason Maderer / Georgia Tech

Les robots peuvent lire, compter, parler et parfois même franchir des courses d'obstacles. En revanche, il est plus rare de croiser des machines capables de s'habiller seules. Pour un robot, enfiler des vêtements est un défi extraordinaire. Car les mouvements à accomplir sont exotiques du point de vue de la robotique et l’environnement avec lequel interagit le robot – un habit en tissu – est très dynamique et difficile à caractériser.

Mais le défi n’est pas insurmontable, comme l’ont montré des chercheurs du Georgia Institute of Technology et de Google Brain avec un robot virtuel. Leur technique est fondée sur l’apprentissage par renforcement : des réseaux de neurones qui explorent une multitude de mouvements simulés et se voient récompensés ou pénalisés pour les guider vers des comportements appropriés.

Une approche féconde qui butait encore sur l’habillage vu le très grand nombre de variables en jeu et le coût rédhibitoire en calcul de la simulation des situations (voir une vidéo des simulations ci-dessous).

Les chercheurs ont donné un sens du toucher au programme

Les chercheurs ont donc réduit la complexité du problème, d’une part en restreignant les informations nourrissant l’algorithme à celles qu’un humain pourrait percevoir, d’autre part en décomposant le mouvement d’habillage en sous-séquences.

Enfin, pour définir la fonction de récompense guidant l’apprentissage, ils ont donné un sens du toucher au programme, sous la forme d’une carte de pression sur le tissu. Et voilà leur robot virtuel capable d’enfiler un T-shirt.

Une machine capable de s'habiller pourrait avoir des applications dans les services à la personne. En mai 2018, une autre équipe de chercheurs du Georgia Institute of Technology a présenté PR2, un robot capable d'aider un patient à enfiler une blouse d'hôpital.

 

Marine Protais et Simon Chodorge

"L'industrie c'est fou" : n'hésitez pas à envoyer vos suggestions à Simon Chodorge : simon.chodorge@infopro-digital.com

CLIQUEZ ICI POUR DÉCOUVRIR TOUS LES CONTENUS DE L'INDUSTRIE C'EST FOU

 

Réagir à cet article

Usine Nouvelle N°3587-3588

Vous lisez un article de l’usine nouvelle N°3587-3588

Découvrir les articles de ce numéro Consultez les archives 2018 de L’Usine Nouvelle

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle