Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L'impression 3D métal en passe d'être industrialisée

Publié le

L'impression 3D métal en passe d'être industrialisée
Marine Protais

Les entreprises citées

La fabrication additive métal sort peu à peu des laboratoires de R & D pour s’installer dans les usines. Trois signaux ne trompent pas. Le premier : le type d’utilisateur de la technologie change. Dans l’aéronautique, il ne s’agit plus seulement des grands avionneurs, qui impriment des démonstrateurs de pièces métalliques. Ce sont désormais les équipementiers et les sous-traitants qui achètent des machines pour produire. À l’image de l’équipementier lot-et-garonnais Nexteam qui vient d’acquérir une imprimante 3D métal Prodways et prévoit la production de pièces en titane dès 2019 pour son client Airbus. Mécachrome et Norsk Titanium ont, eux, une longueur d’avance. Trois de leurs composants structurels en titane ont été certifiés par la Federal aviation administration (FAA), l’agence américaine chargée de la réglementation de l’aviation, en juillet 2017. Une première commande a été livrée en janvier à Boeing pour équiper les 787 Dreamliner. Deuxième signal : la nature des pièces fabriquées grâce à cette technologie change. De composants de turbine non critiques, soumis à aucune pression mécanique, on passe à des pièces de structure. Enfin, la taille des usines dédiées à la fabrication additive évolue aussi. Siemens a annoncé un investissement de 30 millions d’euros pour doubler la capacité de son site d’impression 3D métal à Worcester au Royaume-Uni. Le nouvel atelier de 50 machines sera inauguré en septembre 2018. Pour que ces annonces au caractère encore exceptionnel deviennent la norme, un important travail de qualification des poudres métalliques reste à faire. Il faudra aussi attendre l’arrivée de la prochaine génération d’ingénieurs, moins formatés aux contraintes de l’usinage. Indispensable pour tirer pleinement parti de cette nouvelle technologie. 

Réagir à cet article

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle