Technos et Innovations

[L'image du jour] Un robot livreur, policier et infirmier en Chine

Hubert Mary , , , ,

Publié le

L'institut technologique de Pékin fait circuler sur son campus en place un robot capable d'effectuer des livraisons et de surveiller la population.  

[L'image du jour] Un robot livreur, policier et infirmier en Chine
Le robot qui patrouille sur le campus de l'Institut technologique de Beijing peut au choix, mesurer la température des passants ou livrer des colis (Xinhua/Ren Chao).
© Xinhua News Agency/AFP

Un atout supplémentaire pour lutter contre les épidémies ou un nouvel outil de surveillance des populations ? Sûrement un peu des deux, comme c'est le cas souvent dans la très stricte République populaire de Chine, qui innove régulièrement en matière de contrôle de masse.

Sur le site de l'institut technologique de Pékin, depuis le 6 avril, un nouvel arrivant sillonne le campus à la rencontre des promeneurs et des étudiants pour prendre leur température ou leur livrer un colis. Habitués à ce genre de contrôle, les passants ne paraissent guère étonnés de le croiser. 

Développé conjointement par l'Institut de technologie de Pékin et Kuhei Technology, le robot doit aider à la sécurité et la prévention des épidémies sur le campus.  

(Crédits : Xinhua News Agency/AFP)

Reconnaissance faciale et livraison de colis

Contrôlé par le réseau 5G, la voiturette sans conducteur équipée d'une caméra sur le toit est parfaitement autonome et peut, au choix, livrer des colis sans contact grâce à sa connectivité au "cloud" ou mesurer la température des individus qu'elle croise. Multitâche, le robot dispose également d'un outil de reconnaissance faciale, qui fonctionne même lorsque les passants portent un masque. Dans un bureau du campus, le personnel de sécurité vérifie en temps réel les images capturées par la caméra thermique du robot. 

(Crédits : Xinhua News Agency/AFP) 

Avec l'épidémie de Covid-19, les outils de surveillance des populations ont fait un bond en avant en Chine, déjà en pointe sur le sujet avant la crise. On se souvient notamment de l'utilisation de la reconnaissance faciale pour noter les individus et restreindre leur accès aux services publics. Pendant la crise sanitaire, le pays avait mis au point des détecteurs de température dans le métro et des drones patrouilleurs pour éviter la formation de rassemblements et rappeler à la population les mesures de sécurité (port de masques,etc.).   

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte