Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L'Usine Aéro

L'idée folle d’Airbus pour réduire le temps d’embarquement dans ses avions

Pierre Monnier , , ,

Publié le

Vu sur le web Ce n’est pour le moment qu’un brevet mais Airbus a imaginé un moyen d’augmenter la rentabilité de ses avions. Le constructeur voudrait détacher la cabine de ses appareils afin de réduire le temps d’embarquement des passagers.


Airbus a breveté une innovation folle pour détacher la cabine de l'avion. (Photo : Airbus)

Ce n’est pas la première fois qu’Airbus dépose un brevet abracadabrantesque. Le dernier en date, révélé par Wired, vise à diminuer le temps que les avions passent au sol afin d’augmenter leur exploitation. Le concurrent américain du constructeur, Boeing, expliquait qu’en réduisant le "turn-time", le temps entre un atterrissage et un décollage d’un avion, de 10 minutes permettrait d’améliorer le niveau d’utilisation des appareils de 8,1%. Le "turn-time" est un enjeu majeur pour les constructeurs aéronautiques puisque les compagnies aériennes ne réalisent des profits que lors des temps de vol de leur flotte.

Le projet de l’avionneur consiste à créer une cabine amovible. Ce module détachable de l’avion comprendrait un plancher, la partie supérieure du fuselage, ainsi que l’intégralité des sièges de l’appareil. Ce dispositif pourra également être appliqué aux soutes et au fret. Plus simplement, lorsqu’un avion atterrit, la cabine est détachée et une autre est ajouté. Ce système limitera le temps au sol de l’avion à la préparation de l’appareil, comme le remplissage des réservoirs de kérosène, et non plus au temps d’installation des passagers. Cela représenterait une diminution conséquente du "turn-time".

Pour le moment au stade d’idée, Airbus a déposé un brevet concernant ce projet. Reste à savoir si le constructeur européen brevète l’ensemble de ses innovations ou s’il compte réellement s’impliquer dans le développement d’un tel système.

 

Voici le dessin du projet :


Voici le projet breveté par Airbus : une cabine détachable de l'avion. (Crédit : Airbus)

Réagir à cet article

4 commentaires

Nom profil

02/12/2015 - 09h53 -

Kobe,
une divulgation du meme concept empêche la delivrance d'un brevet. On ne peut pas breveter la roue parce que c'est déjà connu, et pas parce que c'est breveté.

C'est vous qui êtes hors-sujet.
Répondre au commentaire
Nom profil

30/11/2015 - 18h42 -

S'ils l'ont présenté et pas breveté alors Airbus est dans son droit.
En plus si c'est un système pour le train, ça n'a rien à voir, vous êtes complètement hors sujet.
Répondre au commentaire
Nom profil

30/11/2015 - 09h51 -

Il me semble que le brevet suivant soit contestable (sans être spécialiste). En effet, mes camarades de l'école Centrale de Marseille avait présenté en 2006 (et donc rendu public) une idée identique appliquée aux trains. Je vous invite à consulter les liens suivant (recherche rapide sur Google avec les mots clefs suivant : Maxime Cappe de Baillon et Arnaud Woiselle)
Répondre au commentaire
Nom profil

29/11/2015 - 22h11 -

Une chose est claire, airbus dépose toujours des brevets à deux balles... La pseudo innovation des pseudo ingénieurs d airbus, ils me font rigoler
Répondre au commentaire
Lire la suite
Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Nous suivre

 
 

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle