Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

"L’IA rend le pouvoir aux groupes industriels", affirme Charles Edouard Bouée, PDG de Roland Berger,

Solène Davesne ,

Publié le

Charles Edouard Bouée, PDG de Roland Berger, auteur de « la chute de l’empire humain, Grasset, 2017, compare l'impact de l'intelligence artificielle à celui d'internet. Il y voit un moyen pour les industriels de reprendre la main face aux grands groupes de l'internet.

L’IA rend le pouvoir aux groupes industriels, affirme Charles Edouard Bouée, PDG de Roland Berger, © D.R.

L'Usine Nouvelle - Quel va être l’impact de l’intelligence artificielle ?

Charles Edouard Bouée - Ma conviction, c’est que l’intelligence artificielle est la technologie qui va le plus transformer l’économie ces dix prochaines années. Nous sommes un peu dans la même situation qu’avec l’internet en 1996. A l’époque, personne n’avait idée de ce que cela allait devenir. Cela doit être la priorité des Etats et des entreprises.

La France a-t-elle une carte à jouer ?

Oui. Les gagnants de l’intelligence artificielle ne seront probablement pas ceux d’aujourd’hui qui sont les grands groupes de l’internet américains ou chinois.  Tout le monde est à égalité sur la ligne de départ. A l’avenir, les nouveaux entrants pourront vite combler leur retard, car la quantité de données double tous les ans. Le fait de posséder l'historique ne sera donc plus un avantage comparatif ! Dans le même temps, les progrès du « machine learning » font que les machines auront besoin de moins en moins de données pour fonctionner. Dans cette course, la France a une carte à jouer. Ses formations sont reconnues. Sentient, l’entreprise d’intelligence artificielle qui a réalisé la plus grosse levée de fonds par exemple, est dirigée par un Français, Antoine Blondeau.

Quelles sont les perspectives pour les entreprises ?

L’intelligence artificielle rend le pouvoir aux groupes industriels. Les Gafa les ont encerclés en les désintermédiant. Demain, l'industrie sera à nouveau capable de reprendre le contact avec ses clients finaux grâce à l'IA, qui permettra la disparition progressive de toutes les interfaces comme les sites Internet, applications …. Lorsque chacun sera doté d'une intelligence artificielle portative (d'ici une dizaine d'année sans doute), cette dernière nous mettra directement en contact avec ce que nous recherchons. Le rapport de force entre les grandes firmes et les usagers s'en trouvera largement rééquilibré : plus besoin de leur laisser nos données en gage.

Réagir à cet article

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle