Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L'Usine Aéro

[Vidéo] L'exploit de Franky Zapata de rejoindre l'Angleterre en volant tombe à l'eau

Alice Vitard , ,

Publié le

Vidéo Le 25 juillet, à la fraîcheur matinale, depuis Sangatte (Pas-de-Calais), Franky Zapata a démarré son Flyboard pour traverser la Manche en volant. A mi-parcours, soit à 18 kilomètres de l'arrivée, il est tombé à l'eau. Mais tout n'est pas perdu pour l'homme volant : il a reçu une subvention de 1,3 million d'euros de la DGA, qui aimerait mettre sa plateforme au service des militaires.  

[Vidéo] L'exploit de Franky Zapata de rejoindre l'Angleterre en volant tombe à l'eau
Franky Zapata a démarré son Flyboard depuis la digue du sémaphore, à Sangatte.

"J'espère qu'il va réussir", a-t-on entendu sur le live d'une chaîne anglaise juste avant le décollage de Franky Zapata. Sur la plage de Sangatte (Pas-de-Calais), ce jeudi 25 juillet, une foule de spectateurs admirait cet homme aux défis un peu fous.

110 ans après l'exploit de Louis Blériot, premier à avoir franchi le détroit en avion, Franky Zapata a décidé de traverser la Manche sur son Flyboard, une plateforme volante individuelle propulsée par des moteurs et pouvant aller jusqu'à 194 km/h. Il a pris son envol vers 9 heures. La traversée était d'environ 35 kilomètres. Une chaîne anglaise a tout retransmis en direct (vidéo ci-dessous).

Malheureusement, au moment du ravitaillement, il est tombé à l'eau à 18 kilomètres de l'arrivée. L'exploit ne pourra donc pas être homologué. Cependant, tout n'est pas perdu pour l'homme volant, qui avait déjà fait sensation lors du défilé du 14 juillet, place de la Concorde, à Paris.

Le Flyboard est regardé de près par l'Armée française

Cet évènement avait constitué une opportunité pour lui de voler dans les airs sous les yeux ébahis de la France entière. Mais pas que… Sur France Inter, en ce jour de fête national, Florence Parly, ministre des Armées, avait ainsi expliqué que les militaires français comptaient tester différentes utilisations du Flyboard, "par exemple une plateforme logistique volante ou bien une plateforme d'assaut". Le président de la République Emmanuel Macron avait tweeté "Fier de notre armée, moderne et innovante".

La DGA lui a accordé une subvention de 1,3 million d'euros

En 2017, Franky Zapata avait décidé de présenter son engin à la Direction générale de l'armement (DGA), pour obtenir un financement. Ce dernier a été accepté dans le cadre du Régime d'appui pour l'innovation duale (RAPID), une aide qui subventionne des projets de recherche industrielle ou de développement expérimental intéressant le secteur de la défense.

Dans le cas du Flyboard, la DGA a expliqué que le financement portait surtout sur une turbine de réduction acoustique. L'aide permettrait de la développer et de la rendre plus opérationnelle afin qu'elle puisse être utilisée dans différents secteurs, l'aéronautique notamment. Franky Zapata s'est ainsi vu accorder une subvention de 1,3 million d'euros.

Il reste à son équipe de travailler sur l'utilisation légale de cette machine. En effet, pour l'instant, le Flyboard ne rentre pas dans un cadre juridique prévu.

(Crédits photos et vidéos : Euronews)

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Nous suivre

 
 

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle