[Retraites] L’exécutif se dit ouvert à la négociation sur l'âge pivot

Invité sur le plateau des 4 Vérités de France 2, jeudi 12 décembre, le ministre de l’Economie a invité les syndicats à revenir à la table des négociations. Une main tendue à la CFDT qui a indiqué la veille rejoindre le mouvement de contestation.

 

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

[Retraites] L’exécutif se dit ouvert à la négociation sur l'âge pivot
Bruno Le Maire a tendu la main à la CFDT jeudi 12 décembre sur le plateau de France 2

L’exécutif se lancerait-il dans une opération de reconquête auprès du premier syndicat de France ? Mercredi 11 décembre, à l’issue de la présentation de la réforme des retraites par d’Edouard Philippe, Laurent Berger, chef de file de la CFDT, estimait qu’une "ligne rouge" avait été franchie concernant la mise en place d’un âge d’équilibre à 64 ans, précisant ensuite que son syndicat rejoignait le mouvement de contestation. Le revirement de la CFDT posait les conditions d’une union syndicale inédite depuis 2010 contre la réforme des retraites.

Jeudi 12 décembre, invité de l’émission les 4 Vérités de France 2, Bruno Le Maire a multiplié les appels du pied au leader de la CFDT. "J‘invite Laurent Berger, qui a participé et soutenu cette réforme par points, qui a dit lui-même qu’on n’était pas loin d’un accord, à revenir à la table des négociations", a-t-déclaré. Le ministre de l’Economie a insisté sur l’ouverture de négociation au sujet de "l’âge d’équilibre" de 64 ans, pomme de discorde entre le gouvernement et la CFDT. "L’âge d’équilibre est bien sûr négociable, c’est une modalité pour revenir à l’équilibre financier". Le discours était à l’apaisement : "Arrêtons les conflits. Il y a de la place pour la discussion, pour la négociation, que ce soit sur la pénibilité ou que ce soit sur les modalités pour parvenir à l’équilibre financier" a-t-il ajouté, jugeant également que de nombreuses concessions avaient été accordées à la CFDT, concernant notamment la reconnaissance de la pénibilité pour les trois fonctions publiques.

VOS INDICES

source

logo indice & contations

Le contenu des indices est réservé aux abonnés à L’Usine Nouvelle

Je me connecte Je m'abonne

Autre chaîne, même son de cloche

Sur CNEWS, le président du groupe LAREM à l’Assemblée Nationale, Gilles Le Gendre, a martelé un discours similaire. "La question de l’âge pivot n’est pas décidé, en aucun cas (…) les partenaires sociaux doivent nous faire des propositions." a-t-il asséné. Avant de conclure, "concernant la CFDT, en aucun cas notre groupe parlementaire se fait une raison du fait que la CFDT, qui approuve l’essentiel de cette réforme, ne puisse pas être partie prenante des négociations."

Hubert Mary Journaliste web
Hubert Mary

Partager

SUJETS ASSOCIÉS
NEWSLETTER Economie Social et management
Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Recevez directement leurs décryptages et analyses dans votre boîte mail:

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

L'inscription aux newsletters vaut acceptation des Conditions Générales d'Utilisation. Lire la suite

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Fermer
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS