Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L’État en mode start-up

Publié le

Pour lire l’intégralité de cet article, testez gratuitement L’Usine Nouvelle - édition Abonné

Transformation numérique Pour inventer les services publics de demain, l’État cherche à secouer son organisation et à s’inspirer de la méthode agile en vogue dans les start-up.

L’État en mode start-up
Depuis 2015, l’administration a lancé 27 «?start-up d’État?», à l’image du registre numérique des taxis «?letaxi?», qui doit servir de base à de futures applications pour héler des taxis sur son smartphone. Chaque mercredi midi, les petites équipes derrière les start-up se retrouvent pour un «?stand-up meeting?» afin d’échanger sur leurs avancées et blocages. En se convertissant au numérique, l’État cherche à inventer de nouveaux modes de fonctionnement, loin des pesanteurs administratives.

Du quatrième étage, la vue plonge sur la Seine et le pont Mirabeau, dans le XVe arrondissement de Paris. Mais personne n’y prête attention. Dans l’open space, la vingtaine de développeurs a les yeux rivés sur des écrans. Post-it colorés placardés au mur, gros poufs avachis au fond d’une pièce voisine… On pourrait se croire dans les locaux d’une start-up lambda. Au sein de l’administration centrale, le lieu apparaît plus incongru. Depuis deux ans, l’État s’est doté d’un incubateur interne, logé dans la toute nouvelle direction interministérielle au numérique (Dinsic). Vingt-sept « start-up d’État » ont déjà été lancées. Avec pour mission d’inventer les services publics 2.0 et d’engager la mue numérique de l’administration. « Bien sûr, l’ambition n’est pas de faire de l’argent. Mais la démarche, le mode de gestion de projet et l’agilité viennent des start-up », relève Boris Jamet-Fournier, le conseiller numérique de Jean-Vincent Placé, le secrétaire d’État auprès du Premier[…]

Pour lire la totalité de cet article, ABONNEZ-VOUS
Pour un accès immédiat, payez en ligne par carte bleue

En vous abonnant à L’Usine Nouvelle, vous accédez à :

  • Une vision unique de l’industrie en France et dans le monde
  • Une couverture inégalée de l’actualité des usines en région
  • Un décryptage exclusif de la digitalisation de l’industrie et des services
  • La base de référence des 20 000 premières entreprises et sites industriels
En vous abonnant à l'Usine Nouvelle
Déjà abonné?
Connectez-vous
Pas encore abonné?
Abonnez-vous
Mot de passe perdu

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle