Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L'équipe de France du 4.0

, , , ,

Publié le

Cobotique, impression 3D, réalité virtuelle… Des équipementiers tricolores se positionnent sur chacune des briques technologiques de l’usine 4.0. Leur profil va du groupe centenaire à la jeune pousse. Ce sont les enseignements de cette sélection de « L’Usine Nouvelle » de l’équipe de France de l’industrie du futur. « Il est peut-être trop tôt pour parler de filière française de l’industrie du futur, le terme écosystème serait sans doute plus juste », suggère Olivier Lluansi, associé chez EY. D’autant que chaque brique technologique n’a pas la même maturité, ni les mêmes enjeux. « Je ne suis pas sûr qu’une organisation très structurée en filière soit idéale pour le moment. Laissons d’abord des initiatives innovantes émerger. Surgiront ensuite des acteurs phares. Il sera alors temps de penser à la création d’une filière Industrie du futur », suggère de son côté Frédéric Sanchez, le PDG de l’ingénieriste Fives. La France apparaît particulièrement à la pointe dans l’internet industriel des objets et la data, mais nombre d’acteurs comptent bien percer dans d’autres segments. En particulier sur des marchés très émergents comme la fabrication additive.

L'équipe de France du 4.0

L’écosystème français d’offreurs de solutions 4.0 reste méconnu. L’Alliance industrie du futur et les CCI ont entrepris un travail de recensement dont « L’Usine Nouvelle » publie les premiers chiffres. L’offre apparaît particulièrement fournie dans les technologies de production avancées, notamment en automatisation, mesure et analyse des données industrielles, et optimisation de la maintenance. Plus de 150 entreprises proposent des objets connectés et solutions d’internet industriel. Autre segment prégnant : la cybersécurité, sur laquelle une centaine d’entreprises sont positionnées. En revanche, l’offre est moindre sur les nouveaux matériaux ou l’économie circulaire, autres briques de l’industrie du futur. Les conclusions de cet état des lieux seront publiées à l’occasion du salon Global Industrie, du 27 au 30 mars à Paris Nord Villepinte. 
 

 

Les spécialistes de l'internet industriel
 

  • Le chef de file. Schneider Electric, le concepteur[…]
Pour lire la totalité de cet article, ABONNEZ-VOUS
Pour un accès immédiat, payez en ligne par carte bleue

En vous abonnant à L’Usine Nouvelle, vous accédez à :

  • Une vision unique de l’industrie en France et dans le monde
  • Une couverture inégalée de l’actualité des usines en région
  • Un décryptage exclusif de la digitalisation de l’industrie et des services
  • La base de référence des 20 000 premières entreprises et sites industriels
En vous abonnant à l'Usine Nouvelle
Déjà abonné?
Connectez-vous
Pas encore abonné?
Abonnez-vous
Mot de passe perdu

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services.
En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

En savoir plus