Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L'ascenseur à induction magnétique de Thyssen Krupp, façon métro

, , , ,

Publié le , mis à jour le 03/12/2014 À 11H07

Vidéo ThyssenKrupp va tester en 2016 un ascenseur sans câble qui fonctionne comme un métro. Plusieurs cabines dans une même cage d’ascenseur  qui forme une boucle du rez-de-chaussée au dernier étage d’un immeuble de grande hauteur.

L'ascenseur à induction magnétique de Thyssen Krupp, façon métro
L'ascenseur à induction magnétique de Thyssen Krupp permettra de mettre au point un système proche d'un métro.

Les tours sont de plus en plus hautes, et les ascenseurs ont du mal à suivre. La course à la vitesse est lancée : 16,8 m/s pour l’ascenseur Toshiba de la tour de 121 étages (509 mètres) de Tapei (Taiwan), est un record… qui sera bientôt battu par les 20 mètres par seconde d’un ascenseur Hitachi au CTF Finance Center de Guangzhou en Chine.

Mais la hauteur ne pose pas seulement des problèmes de vitesse. Le câble, en acier, en est un autre. Kone va utiliser son câble Ultrarope en carbone, plus léger et très résistant, pour équiper la future Kingdom Tower de Jeddah (Arabie Saoudite), qui culminera à 1 km. Mais ThyssenKrupp, lui, a choisi une solution radicale : supprimer le câble.

Cabines autopropulsées sans câble

Le constructeur allemand vient d’annoncer sa technologie Multi, qui introduit plusieurs cabines autopropulsées dans une même cage d’ascenseur. Chaque cabine est équipée de moteurs, et l’énergie est fournie par la cage, par induction magnétique, le principe du train à lévitation magnétique Transrapid. Pour l’ascenseur en boucle, qui se déplace donc verticalement et horizontalement, la grande hauteur n’est plus un problème, et de plus, il limite l’encombrement des nombreux ascenseurs qui doivent équiper ce type de construction. La vitesse n’est pas son fort : 5 mètres par seconde. Mais ThyssenKrupp indique que l’objectif est que les usagers obtiennent une cabine dans un délai de 15 à 30 secondes.

L’ascenseur sans câble doit être testé en 2016 sur une tour d’essais de 244 mètres que ThyssenKrupp construit à Rottweil en Allemagne.

Thierry Lucas

Réagir à cet article

3 commentaires

Nom profil

20/01/2017 - 11h24 -

Et pourquoi que des commentaires négatif, il faut anticiper sur l'avenir.
Répondre au commentaire
Nom profil

04/12/2014 - 16h59 -

Thyssen qui va mettre au chômage 258 salariés français dans les prochains mois. Viiiite toujours plus de profit!! Les familles des salariés? Thyssen s'en contrefout.
Répondre au commentaire
Nom profil

03/12/2014 - 20h39 -

Ascenseurs sans câbles déjà que Tyssen tout comme les trois autres otis schindler et kone payent leurs sous-traitants à coup de lance pierre, ils doivent faire de sacrés économies, hé ! hé! hé!
Répondre au commentaire
Nom profil

11/06/2016 - 10h43 -

Sacré thyssenkrupp ! Toujours plus . Mais les techniciens sur le terrain toujours plus de charge de travail et dans quel conditions !
Répondre au commentaire
Lire la suite

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle