Economie

L'amorçage arrive (presque) à maturité

,

Publié le

Pour lire l’intégralité de cet article, testez gratuitement L’Usine Nouvelle - édition Abonné

En bref

Le financement de l’amorçage des start-up semble avoir porté ses fruits. Bpifrance vient de fêter les trois ans du Fonds ambition amorçage angels (F3A), créé pour dynamiser l’activité des business angels. Depuis fin 2015, il a investi 11 millions d’euros dans 23 jeunes pousses, aux côtés de 180 business angels qui ont, eux, apporté 12,5 millions d’euros. Le F3A suivait la création du Fonds ambition numérique et du Fonds national d’amorçage, trois initiatives qui devaient relancer le financement en capital-risque. Bilan, celui-ci a doublé ses investissements depuis 2011 (1,2 milliard d’euros en 2017). La partie est-elle gagnée ? " L’amorçage reste l’une des phases les plus risquées de l’investissement, assure Véronique Jacq, la directrice du pôle investissement numérique de[…]
Pour lire la totalité de cet article, ABONNEZ-VOUS
Pour un accès immédiat, payez en ligne par carte bleue

En vous abonnant à L’Usine Nouvelle, vous accédez à :

  • Une vision unique de l’industrie en France et dans le monde
  • Une couverture inégalée de l’actualité des usines en région
  • Un décryptage exclusif de la digitalisation de l’industrie et des services
  • La base de référence des 20 000 premières entreprises et sites industriels
En vous abonnant à l'Usine Nouvelle
Déjà abonné?
Connectez-vous
Pas encore abonné?
Abonnez-vous
Mot de passe perdu

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte