Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L'américain Automation Anywhere s'attaque au marché français des robots logiciels

Marion Garreau , , ,

Publié le , mis à jour le 30/01/2019 À 13H24

L’américain Automation Anywhere, spécialiste de la Robotic Process Automation (RPA), lance sa filiale en France. Elle anticipe une accélération du déploiement des robots logiciels dans l’Hexagone.

L'américain Automation Anywhere s'attaque au marché français des robots logiciels © rawpixel - Unsplash

Présent depuis trois ans en Europe, le spécialiste américain des robots logiciels Automation Anywhere arrive en France. Cette société qui développe des solutions logicielles pour l’automatisation de tâches dans les métiers supports, appelée Robotic Process Automation (RPA), annonce mardi 29 janvier le lancement de sa filiale française. Automation Anywhere, qui compte 1400 salariés à travers 35 pays, devrait faire passer ses effectifs dans l’Hexagone de 20 à 50 collaborateurs dans les mois qui viennent.

"Le marché français de la RPA est un marché qui devrait croître très rapidement, anticipe Mihir Shukla, directeur général et co-fondateur de Automation Anywhere. Dix des entreprises du CAC 40 sont déjà nos clients mais aujourd’hui, ce sont une centaine d’entreprises qui s’intéressent à nos solutions. Nous devons donc nous implanter en France pour être en mesure de répondre à cette demande nouvelle."

Probable consolidation du marché

"Quand je parlais aux entreprises françaises il y a deux ans, elles étaient dans l’expérimentation des robots logiciels ; aujourd’hui elles sont convaincues des gains de compétitivité qu’ils peuvent leur apporter et s’interrogent plutôt sur comment déployer et industrialiser cette technologie, renchérit Arnaud Lagarde, directeur Europe du Sud d’Automation Anywhere. Elles ont donc besoin de notre expertise." Le renforcement des équipes françaises prévoit l’embauche de vendeurs mais aussi de chargés de formation et de suivi des clients.

Créée en 2003 et basée à San José, en Californie, Automation Anywhere est l’un des 15 spécialistes de la RPA recensés par le cabinet Forrester dans sa dernière note, avec le pionnier britannique Blue Prism et l’allemand Another Monday. En France, le seul acteur était la start-up Contextor, qui vient de se faire racheter par le géant allemand des logiciels SAP. Les perspectives de marché sont prometteuses : selon Gartner, les dépenses mondiales en logiciels RPA, qui devraient s’établir à 680 millions de dollars cette année, devraient atteindre 2,4 milliards de dollars en 2022.

Miser sur l’IA

En novembre dernier, Automation Anywhere a levé 300 millions de dollars auprès du groupe japonais SoftBank, notamment pour poursuivre ses investissements en intelligence artificielle (IA). L’IA est en effet un axe fort de développement de la RPA, dont les solutions basiques ne permettent d’automatiser que des tâches qui relèvent de processus stabilisés et utilisant des données numérisées et structurées (soit toujours organisées de la même manière).

Ces limites de la RPA peuvent être levées grâce à des technologies d’IA. "Aujourd’hui 80% des données ne sont pas structurées donc si nous voulons automatiser davantage, nous devons utiliser d’autres technologies, pointe Mihir Shukla. C’est ce que nous faisons par exemple en croisant un système de vision artificielle à nos logiciels afin de proposer une solution capable de lire des documents comme les bons de livraison." Pour Automation Anywhere, cette plus grande maturité des technologies de RPA explique aussi leur meilleure percée sur le marché européen.

 

Réagir à cet article

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle