Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

PME-ETI

L'alsacien Sewosy rend le verrouillage des portes plus sobre

, , ,

Publié le

Made in France

L'alsacien Sewosy rend le verrouillage des portes plus sobre
La consommation électrique des rubans-ventouses a été réduite.

Sewosy a progressé pas à pas dans l’éco-conception de ses produits. Créée en 2001 à Bernolsheim et récemment implantée à Haguenau (Bas-Rhin), la PME familiale présidée par Jacques Wolff conçoit des solutions de verrouillage électrique et électromagnétique. Lauréate en 2012 des Trophées Inpi de l’innovation en Alsace, elle a reçu le Trophée Nord-Est de l’éco-conception et a été nominée aux Trophées 2014 Cap’Tronic. Ces distinctions récompensent ses efforts pour créer des bandeaux-ventouses de verrouillage, des dispositifs électromagnétiques d’ouverture et de fermeture de portes souvent utilisés pour les issues de secours et les accès des bâtiments recevant du public. Grâce à un financement de Cap’Tronic, une étude réalisée par le bureau Veritas a établi le bilan carbone du bandeau CPREG-1 (contre-plaque réglable, la marque de Sewosy).

Conclusion : il faut réduire la consommation électrique du produit (12 Wh environ pour un équipement disposant de deux ventouses). C’est chose faite avec le CPREG-3, commercialisé depuis l’automne 2014. Un capteur électronique intégré au bandeau-ventouse permet de réduire la consommation à 0,4 Wh lorsque la porte est ouverte. Les CPREG-4 et 5 vont suivre. Le premier est doté d’une ventouse basse consommation utilisant moitié moins d’énergie. Grâce à une carte électronique plus complexe, le second est capable d’adapter la consommation selon que la porte est ouverte ou fermée, avec ou sans contrainte. "La ventouse se met en veille quand la porte est fermée, et revient à sa force de retenue maximale en cas de tentative d’effraction", précise Natacha Smigielski, la responsable de communication de l’entreprise qui a réalisé un chiffre d’affaires de 6,2 millions d’euros en 2013. Le CPREG-5 ne consommera que 1,8 Wh.

Thomas Calinon

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle