[Guerre commerciale] L'administration Trump veut atténuer les dommages pour les agriculteurs

Le département américain de l’Agriculture débloque 12 milliards de dollars pour aider les agriculteurs à encaisser l’impact des mesures de rétorsion qui se multiplient entre pays.

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

[Guerre commerciale] L'administration Trump veut atténuer les dommages pour les agriculteurs
Donald Trump souhaite panser les plaies d'un conflit qui pourrait affecter une partie de sa base électorale.

Guerre commerciale, suite. Ce 25 juillet se déroule la visite du président de la Commission européenne, Jean-Claude Juncker, au président des Etats-Unis Donald Trump, afin de s’entretenir sur les enjeux d’un conflit dans le cadre duquel les taxes et les projets de taxes à l’importation (automobile, acier, aluminium) se multiplient. En marge de cette rencontre, le secrétaire américain à l'Agriculture

Sonny Perdue a annoncé que le Département américain de l’Agriculture (USDA) débloquera 12 milliards de dollars pour accompagner les agriculteurs face aux "représailles injustifiées" dont ils seraient victimes. D’après l’USDA, l’impact des mesures de rétorsion prises par d’autres pays se chiffrent à 11 milliards de dollars. 13 milliards depuis un mois, selon la profession.

VOS INDICES

source

logo indice & contations

Le contenu des indices est réservé aux abonnés à L’Usine Nouvelle

Je me connecte Je m'abonne

L’objectif de ce plan est de compenser les dommages du conflit au moyen d’un "programme de facilitation du marché", qui, via des subventions accordées aux producteurs de soja, de sorgho, de maïs, de blé, de coton, de produits laitiers et de porc, doit aider les agriculteurs à gérer leurs excédents de produits et à trouver de nouveaux débouchés. Un programme de promotion sera lancé pour développer de nouveaux marchés à l’exportation.

Des mesures d’achat de la production sont également prévues. La Chine a notamment annoncé des droits de douane de 25% sur plusieurs centaines de produits, dont le soja. Or le soja constitue le premier poste à l’exportation des Etats-Unis (12,7 milliards de dollars de recettes en 2017)... et le premier poste à l’importation de la Chine.

Court terme vs. long terme

"Les producteurs agricoles américains, qui travaillent dur, ont été traités injustement par les pratiques commerciales illégales de la Chine et ont été frappés de manière disproportionnée par les tarifs de représailles illégaux", a justifié Sonny Perdue. "Bien que nous apprécions la décision de fournir une assistance temporaire, ce plan est une solution à court terme à un problème à long terme. L’administration doit mettre au point un mécanisme d’appui qui atténuera les dommages considérables que subissent nos marchés internationaux les plus importants pour les années à venir", a réagi Roger Johnson, président de la National Farmers Union, le deuxième syndicat agricole américain.

Partager

SUJETS ASSOCIÉS
NEWSLETTER Matières Premières
Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Recevez directement leurs décryptages et analyses dans votre boîte mail:

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

L'inscription aux newsletters vaut acceptation des Conditions Générales d'Utilisation. Lire la suite

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Fermer
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS