Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

Jean-Dominique Senard ne pourra pas se présenter à la tête du Medef

Cécile Maillard ,

Publié le

Le conseil exécutif du Medef a refusé d’interpréter ou de modifier ses statuts pour permettre au patron de Michelin, atteint par la limite d’âge, de se présenter.

Jean-Dominique Senard ne pourra pas se présenter à la tête du Medef
Jean-Dominique Senard, président de Michelin.
© Pascal Guittet

On disait sa candidature consensuelle, pourtant le président de Michelin, Jean-Dominique Senard, n’a pas réussi à convaincre les instances du Medef de modifier les statuts de l’organisation patronale pour qu’il puisse se présenter au poste de président. Réunis lundi 11 décembre dans l’après-midi, les 45 membres du conseil exécutif, consultés par Pierre Gattaz par un vote à bulletin secret, ont refusé d’ouvrir la voie à sa candidature.

Jean-Dominique Senard, qui s’était déclaré intéressé par le poste de président du Medef que libérera Pierre Gattaz en juillet 2018, sera atteint par la limite d’âge de 65 ans dès le mois de mars. Le conseil exécutif devait dire s’il souhaitait interpréter les statuts comme autorisant un candidat de 65 ans révolus – ce qui était risqué juridiquement – ou carrément les modifier – ce qui aurait nécessité la réunion d’une Assemblée générale forcément mouvementée. Ni Pierre Gattaz ni Jean-Dominique Senard ne voulaient donner l’impression de magouiller, beaucoup ayant reproché à Laurence Parisot d’avoir voulu changer les statuts pour pouvoir faire un troisième mandat. Le conseil exécutif a donc adopté la même vision…

Les candidatures sont relancées

Cet épisode, qui énervait beaucoup les entreprises adhérentes en régions, est donc terminé. Place à la campagne… Pour le moment, seuls deux candidats se sont ouvertement déclarés candidats : Patrick Martin, président du Medef Auvergne-Rhône-Alpes, et Frédéric Motte, président du Medef des Hauts-de-France. Mais on sait deux vice-présidents intéressés par le poste : Alexandre Saubot et Geoffroy Roux de Bézieux. L’industriel Alexandre Saubot, président de l’UIMM, pourrait bénéficier de la disparition de la candidature de l’industriel Senard.

Le conseil exécutif du Medef a validé les prochaines étapes de l’élection du président : les candidats, qui auront jusqu’au 3 mai pour se faire connaître, seront entendus par le conseil exécutif le 22 mai, qui rendra son avis le 11 juin. Il est consultatif mais généralement suivi par l’Assemblée générale, qui votera le 3 juillet, comme prévu.  Pile cinq ans après l’élection de Pierre Gattaz. Pas un jour de plus, pas un jour de moins.

Réagir à cet article

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle