Economie

Investissements d’avenir, le compte n’y est pas

Solène Davesne ,

Publié le

Pour lire l’intégralité de cet article, testez gratuitement L’Usine Nouvelle - édition Abonné

Investissements d’avenir, le compte n’y est pas
Louis Schweitzer, le commissaire général à l’investissement.
Au départ, l’objectif était clair. En pleine crise financière, le programme d’investissements d’avenir (PIA) devait éviter les coupes claires budgétaires dans les programmes de recherche et assurer le financement de projets de long terme. Cinq ans après son lancement en 2010, le bilan est « nuancé », selon la Cour des comptes. Les Sages n’ont pas évalué la pertinence des projets retenus. Mais ils s’interrogent sur la réalité sonnante et trébuchante des 47 milliards d’euros engagés depuis 2010 dans le programme, puis sa rallonge décidée en 2014. Contrairement aux promesses, les fonds du PIA ne sont pas tous venus en complément des financements déjà existants. Face aux budgets sous tension des ministères, une partie des dotations s’est substituée à[…]
Pour lire la totalité de cet article, ABONNEZ-VOUS
Pour un accès immédiat, payez en ligne par carte bleue

En vous abonnant à L’Usine Nouvelle, vous accédez à :

  • Une vision unique de l’industrie en France et dans le monde
  • Une couverture inégalée de l’actualité des usines en région
  • Un décryptage exclusif de la digitalisation de l’industrie et des services
  • La base de référence des 20 000 premières entreprises et sites industriels
En vous abonnant à l'Usine Nouvelle
Déjà abonné?
Connectez-vous
Pas encore abonné?
Abonnez-vous
Mot de passe perdu

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte