[Ingénieurs tech for good] Théophile Puech et Victor Leborgne, combiner écologie et plaisir de conduite

Théophile Puech, 23 ans, et Victor Leborgne, 21 ans, sont nommés dans la catégorie Ingénieurs tech for good des Trophées des ingénieurs du futur. Découvrez leur portrait et leur pitch en vidéo, et votez pour votre ingénieur favori dans cette catégorie.

Partager

[Ingénieurs tech for good] Théophile Puech et Victor Leborgne, combiner écologie et plaisir de conduite
Victor Leborgne (a gauche), 21 ans, et Théophile Puech, 23 ans, élèves ingénieurs a l'UTC, envisagent un modèle à trois roues.

Le projet de Théophile Puech et Victor Leborgne repose sur un constat : "Les voitures produites ont tendance à être de plus en plus lourdes, alors qu’elles ne transportent bien souvent qu’une seule personne !" Depuis plusieurs mois, les deux étudiants en première année de master ingénierie mécanique à l’Université de Technologie (UTC) de Compiègne, dans l’Oise, se sont lancés dans la conception d’un véhicule visant à combiner sobriété sur le plan écologique, plaisir de conduite et coût accessible.

Pour répondre à ces exigences, ils envisagent un modèle à trois roues, à propulsion électrique bien sûr, et doté d’une architecture hybride combinant deux matériaux : le bois et l’aluminium. "Les trois-roues permettent notamment d’améliorer l’aérodynamisme et de réduire le poids du véhicule, tandis que l’idée d’un châssis tubulaire mêlant bois et aluminium permet de recourir à des matériaux biosourcés ou recyclés et limiter donc la part des ressources fossiles dans la voiture", détaille Théophile Puech, qui partage son quotidien entre les cours à l’UTC et une alternance au sein du département de technologie batteries de Renault au Technocentre de Guyancourt (Yvelines).

VOS INDICES

source

logo indice & contations

Le contenu des indices est réservé aux abonnés à L’Usine Nouvelle

Je me connecte Je m'abonne

Dans le cadre de leur proof of concept (POC), les étudiants estiment que sur l’ensemble du cycle de vie – en prenant pour base le modèle énergétique français, batteries comprises –, leur véhicule n’émettrait que 9 grammes de CO2 par kilomètre, pour une autonomie de l’ordre de 150 kilomètres et une vitesse maximale de l’ordre de 110 km/h. "L’objectif est de proposer un véhicule agréable à conduire et qui couvre les usages du quotidien", insiste Théophile Puech.

À terme, les futurs ingénieurs aspirent à produire et commercialiser leur modèle au style néo-rétro. Pas forcément "en très grande série"... Mais certainement made in France.

Julie Thoin-Bousquié Journaliste en charge de la rubrique Auto
Julie Thoin-Bousquié

Partager

PARCOURIR LE DOSSIER
SUJETS ASSOCIÉS
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

Trophée

TROPHÉES DES USINES 2021

100% digital , live et replay - 27 mai 2021

Gestion industrielle et Production

Déposez votre dossier avant le 5 mars pour concourir aux trophées des usines 2021

Conférence

MATINÉE INDUSTRIE DU FUTUR

100% digital , live et replay - 27 mai 2021

Gestion industrielle et Production

Comment rebondir après la crise 2020 et créer des opportunités pour vos usines

Formation

Espace de travail et bien-être des salariés

Paris - 01 juin 2021

Services Généraux

Optimiser l’aménagement du bureau

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS