[Ingénieur pour la recherche] Alexis Gauthier, il réinvente le cœur des puces

Alexis Gauthier, 28 ans, est nommé dans la catégorie Ingénieurs de recherche des Trophées des ingénieurs du futur.  Découvrez son portrait et son pitch en vidéo, et votez pour votre ingénieur favori dans cette catégorie.

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

[Ingénieur pour la recherche] Alexis Gauthier, il réinvente le cœur des puces
Alexis Gauthier, 28 ans, ingénieur R&D chez STMicroelectronics.

C’est un passionné de l’automobile. Mais il a préféré assouvir sa passion à travers la nanoélectronique et la pratique du karting. Diplômé de Polytech Orléans, Alexis Gauthier, 28 ans, jongle avec l’infiniment petit pour réinventer l’un des cœurs des puces : le transistor bipolaire.

Il a fait de ce sujet l’objet de sa thèse à l’université de Lille (Nord) dans le cadre d’un contrat Cifre avec STMicroelectronics. "Pendant trois ans et demi, j’ai fait le développement sur le site de ST à Crolles (Isère) et la caractérisation à Lille, confie-t-il. Le projet visait le doublement des performances de composants radiofréquences pour les infrastructures 5G puis 6G."

VOS INDICES

source

logo indice & contations

Le contenu des indices est réservé aux abonnés à L’Usine Nouvelle

Je me connecte Je m'abonne

Un challenge à la fois technique et économique. "Il fallait rester compatible avec la gravure de 55 nanomètres des transistors Cmos, avec laquelle ST est seul à offrir un transistor bipolaire sur le marché, et ne pas augmenter les coûts de production, explique-t-il. Car, dans la même puce, les fonctions radiofréquences à transistor bipolaire cohabitent avec des fonctions de traitement à transistors Cmos."

Un pari réussi en trouvant la bonne topologie de transistor, les bons matériaux et bons dopants. Il a fallu une dizaine d’itérations (changement d’architecture, simulation, implémentation dans le silicium et caractérisation) pour aboutir au résultat souhaité. Son innovation a conduit à l’obtention de sept brevets. Elle devrait se retrouver dans des produits commerciaux d’ici trois à quatre ans.

Un succès qui lui vaut d’être embauché en 2019 par STMicroelectronics comme ingénieur de développement. Récemment promu ingénieur R & D senior, il aimerait devenir manager d’équipe R & D pour créer les technos de puces de demain.

0 Commentaire

[Ingénieur pour la recherche] Alexis Gauthier, il réinvente le cœur des puces

Tous les champs sont obligatoires

Votre email ne sera pas publié
0 Commentaire

Partager

SUJETS ASSOCIÉS
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS