[Infographie] La contrefaçon coûte cher

Sacs à main, parfums, médicaments... la contrefaçon concerne tous les types de produits. Son impact économique est massif. Selon l'OCDE, la vente de produits contrefaits représentait en 2013 près de 2,5 % du commerce mondial. L'effet est deux fois plus important pour l'Union européenne. 

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

[Infographie] La contrefaçon coûte cher


C’est un énorme marché de 461 milliards de dollars. Sacs de luxe, montres, chaussures de sport mais aussi jouets ou médicaments : selon un rapport de l’OCDE, les biens contrefaits représentent environ 2,5 % des importations mondiales. Un chiffre plus élevé que les estimations réalisées jusqu’à présent. Lors du précédent rapport en 2008, l’OCDE avait évalué à 1,9 % des importations mondiales le marché de la contrefaçon, soit 200 milliards de dollars.

des réseaux mafieux

VOS INDICES

source

logo indice & contations

Le contenu des indices est réservé aux abonnés à L’Usine Nouvelle

Je me connecte Je m'abonne

L’Union européenne est encore plus touchée par le fléau. Les contrefaçons représentent jusqu’à 5 % de ses importations. Et encore, l’OCDE n’a pas pris dans son estimation le piratage en ligne.

Les contrefaçons empruntent des circuits complexes. Si la majorité est produite en Chine, les biens transitent par des plaques tournantes du commerce international comme Hong Kong et Singapour mais aussi par des Etats affaiblis ou en guerre, où les trafics mafieux prospèrent, comme l’Afghanistan, la Syrie ou le Yémen. Des itinéraires qui varient régulièrement, au gré des adaptations des réseaux criminels.

Par la poste

Autre difficulté pour les services de Douanes : 62 % des contrefaçons saisies entre 2011 et 2013 ont transité par des envois postaux, à cause de la baisse des coûts du courrier et de l’explosion du e-commerce. 43 % des saisies concernaient moins de 10 articles contrefaits par saisie. Des plus petits envois, beaucoup plus nombreux et plus difficiles à intercepter. Sauf à multiplier de façon exponentielle le nombre de contrôles.

Partager

SUJETS ASSOCIÉS
NEWSLETTER Economie Social et management
Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes... Lire la suite

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Fermer
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS