Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

[Infographie] A l'heure des Midterms, l'économie américaine au bord de la surchauffe

Solène Davesne , ,

Publié le

Infographie Deux ans après l’élection de Donald Trump, l’économie américaine profite du plein-emploi. Mais des sources de fragilité demeurent alors que se jouent mardi 6 novembre les "Midterms", ces élections de mi-mandat présidentiel lors desquelles les Américains votent pour des scrutins nationaux et locaux. Notre analyse en infographie.

[Infographie] A l'heure des Midterms, l'économie américaine au bord de la surchauffe
Des sources de fragilité demeurent alors que se jouent mardi 6 novembre les "Midterms", ces élections de mi-mandat.
© Onesevenone - Flickr - C.C.

Un marché du travail au plein-emploi avec un taux de chômage tombé à 3,7 % en septembre, des marchés boursiers au plus haut et une croissance qui accélère à 2,9 % cette année… Alors que se déroulent les élections de mi-mandat mardi 6 novembre, l’économie américaine fonctionne à plein régime.

La politique économique de Donald Trump alimente les risques de surchauffe. Au-delà du protectionnisme, la réforme fiscale, équivalente en ampleur à la relance de 2008, a fait bondir les profits des entreprises de 11 % en un an. Les sociétés américaines ont surtout utilisé cette manne pour gonfler leurs programmes de rachat d’actions. Selon Goldman Sachs, ils pourraient dépasser 1 000 milliards de dollars cette année, un record absolu.

Mais le boom économique n’a pas résorbé toutes les fragilités de l’économie américaine. Malgré un chômage quasi inexistant, le taux

de participation des Américains au marché du travail reste à son plus bas niveau depuis quarante ans, conséquence notamment de la crise des opioïdes. Autre incongruité, l’amélioration du marché du travail ne se traduit pas par des hausses de salaire. La faute à l’affaiblissement des syndicats, à la généralisation des emplois de services moins payés et aux clauses de non-concurrence réduisant la possibilité des salariés d’aller voir ailleurs. Pas de quoi apaiser la colère des partisans de Trump.

Réagir à cet article

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle