Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

Ils veulent tous être patron du Medef !

Cécile Maillard ,

Publié le

Les candidatures à la succession de Pierre Gattaz à la présidence du Medef se sont multipliées ces derniers jours, portant à huit le nombre de candidats. Tour d'horizon des têtes d'affiche ou des candidats moins connus.

Ils veulent tous être patron du Medef !
Pierre Gattaz quittera la présidence du Medef le 3 juillet 2018.
© Guittet Pascal Guittet Pascal

Et de huit ! Huit candidats se sont déjà fait connaître pour succéder à Pierre Gattaz à la tête du Medef. Du jamais vu ! Et ce n’est peut-être pas fini, puisque les postulants ont jusqu’au 3 mai pour se manifester. "C’est très bien ! a commenté mardi 13 mars Pierre Gattaz, lors de sa conférence de presse mensuelle. Une campagne, c’est un moment de respiration, on se pose collectivement plein de questions, sur le rôle du Medef… "
Le prochain président de l’organisation patronale devra composer avec un président de la République, Emmanuel Macron, aux positions favorables aux entreprises. "J’ai fait cinq ans face à François Hollande, avec des attaques répétées, des contraintes complémentaires à gérer, des taxes à éviter (…) très souvent, trop souvent, en défensif, analyse Pierre Gattaz. Le rôle du Medef va changer, vers un rôle plus économique que social." Son seul regret : qu’aucune femme ne soit candidate. Il lance d’ailleurs un appel aux femmes chef d’entreprise pour qu’elles se lancent. Tour d’horizon des candidatures déclarées.

Les poids lourds

. Geoffroy Roux de Bézieux

Déjà candidat en 2013, avant de rejoindre Pierre Gattaz, le patron et fondateur de Notus-Technologies (250 salariés) veut faire évoluer l’organisation patronale d’un Medef de combat vers un Medef de propositions, et changer son nom. Plutôt libéral, il a l’image type de l’entrepreneur et a ouvert un site de campagne. Toujours vice-président délégué du Medef, il était le seul candidat présent à la conférence de presse de Pierre Gattaz…

. Alexandre Saubot

Président de l’UIMM jusqu’en avril, le patron de l’entreprise familiale Haulotte a quitté ses fonctions de vice-président du Medef pour faire campagne. Il a mené toutes les grandes négociations sociales de la présidence Gattaz, mais cherche à se départir d’une image sociale qui pourrait déplaire à certaines fédérations – "je ne suis pas un inconditionnel du dialogue social" affirme-t-il dans une interview à L’Usine Nouvelle. Il préfère rappeler ses victoires : pas de taxation des contrats courts, pas de cotisations chômage supplémentaires, quasi disparition du compte pénibilité. Parmi ses priorités : l’apprentissage et l’allèchement des charges. Certains chefs d’entreprise, y compris dans l’industrie, lui reprochent un tempérament un peu cassant : "il manque de rondeur", commente le patron d’une grosse PME de l’aéronautique.

Les hommes de l’intérieur

. Jean-Charles Simon, ancien directeur général du Medef

C’est un bon connaisseur de l’intérieur de l’organisation : Jean-Charles Simon, actuel dirigeant d’une société d’intelligence statistique, a longtemps travaillé avec Laurence Parisot au Medef et Denis Kessler à la Fédération des assurances. Très critique avec le paritarisme, il porte des convictions très libérales et se passerait volontiers des négociations nationales entre patronat et syndicat.

. Fabrice Le Saché, administrateur de Medef International

Agé de 35 ans, il devrait rester le candidat le plus jeune ! Administrateur de Medef international depuis moins de trois ans, ses activités professionnelles et au Medef le mènent souvent en Afrique. Une candidature surprenante, qui révèle sans doute des ambitions pour l’avenir.

Les deux candidats précurseurs des territoires

. Patrick Martin, président du Medef Auvergne- Rhône-Alpes

Parti le premier, dès début décembre, Patrick Martin, PDG de l’ETI familiale Martin Belaysoud Expansion (distribution de fournitures industrielles), veut en finir avec un Medef trop parisien. "Les chefs d’entreprise en ont marre de découvrir sur le terrain les conséquences des décisions prises à Paris", commente-t-il. Comme sur le sujet de l’apprentissage, qui l’a mis en porte-à-faux avec le conseil régional.

. Frédéric Motte, président du Medef des Hauts-de-Seine

Quelques jours après Patrick Martin, le dirigeant de Cèdres Industrie – un groupement de 24 PME, ensemblier de machines industrielles pour les donneurs d’ordre, 450 salariés – présentait lui aussi sa candidature. Il entend faire travailler ensemble les "deux pieds" du Medef, structures territoriales et branches, en liaison avec les collectivités territoriales. Et transformer le Medef en organisation de services, pour des adhérents demandeurs de soutien.

Deux représentants des Medef territoriaux peu connus

. Olivier Klotz, président du Medef Alsace

Défenseur d’un "Medef de combat", Olivier Klotz est aussi président délégué du Medef Grand Est. Ses combats porteront sur l’allègement de la réglementation et la formation, un de ses sujets de prédilection. Dirigeant de Heuft France, une PME de 49 salariés, il aura sans doute des choses à dire sur les seuils sociaux et fiscaux…

. Pierre Brajeux, président du Medef Hauts-de-France

Président-fondateur d’une société de sécurité privée (Thorann France, 2 000 salariés), Pierre Brajeux veut rapprocher branches et territoires et apporter plus de services aux adhérents du Medef.

Pierre Gattaz passera la main le 3 juillet, après le vote de l’Assemblée générale (AG) du Medef. Auparavant, aura été franchie une étape clé : l’avis du conseil exécutif, prévu le 11 juin, et généralement suivi par l’AG. Les appétits sont aiguisés par le retrait de la candidature de Jean-Dominique Senard, atteint par la limite d’âge.
 

Réagir à cet article

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle