L'Usine Matières premières

Il faut "une nouvelle théorie économique : le modèle de la réciprocité", défend Bruno Roche

, , , ,

Publié le

Pour lire l’intégralité de cet article, testez gratuitement L’Usine Nouvelle - édition Abonné

Entretien Peu avant la propagation de l'épidémie de Covid-19, L'Usine Nouvelle avait rencontré Bruno Roche, à l'époque chef économiste du géant américain de l'agroalimentaire Mars et directeur général du think tank interne de Mars, Catalyst. Il vient de créer une fondation pour défendre une nouvelle manière de faire du business, sur le "modèle de la réciprocité". Un éclairage intéressant pour penser le monde de l'après-Covid.

Il faut une nouvelle théorie économique : le modèle de la réciprocité, défend Bruno Roche
Bruno Roche, précédemment chef économiste de Mars, dirige désormais la fondation Economics of Mutuality.
© DAHMANE

Chef économiste du géant américain de l'agroalimentaire Mars lorsque L'Usine Nouvelle l'a rencontré, Bruno Roche dirige désormais la fondation Economics of Mutuality, qu'il a créée. Cet entretien a été réalisé peu avant son changement de fonctions.

L'Usine Nouvelle. - A quoi sert un chef économiste au sein d’un groupe agroalimentaire, qui plus est créateur d’un think tank interne ?

Bruno Roche.- Je n’ai pas un rôle de chief economist comme dans une grande banque, un cabinet d’assurance… mais suis plutôt l’animateur d’un réseau de penseurs. Le think tank de Mars a été créé en 1967 par son fondateur, Forrest Mars senior, pour lequel les grandes décisions concernant la stratégie des entreprises peuvent être aussi élaborées par des gens qui n’ont pas nécessairement le profil type managérial ou business. Le premier à diriger le think tank était un météorologue : il avait fait partie des équipes ayant identifié le phénomène El Nino pour la prévision de la météo dans les zones tropicales où pousse le cacao, afin de prévoir la gestion du risque sur l’approvisionnement. Cette idée que des scientifiques, des philosophes, même parfois des artistes aient un avis informé sur des questions de business, tel était l’ADN de cette équipe. C’est resté.

Pourquoi être basé à Bruxelles ? Pour être au plus près du lobbying ?

Pour lire la totalité de cet article, ABONNEZ-VOUS
Pour un accès immédiat, payez en ligne par carte bleue

En vous abonnant à L’Usine Nouvelle, vous accédez à :

  • Une vision unique de l’industrie en France et dans le monde
  • Une couverture inégalée de l’actualité des usines en région
  • Un décryptage exclusif de la digitalisation de l’industrie et des services
  • La base de référence des 20 000 premières entreprises et sites industriels
En vous abonnant à l'Usine Nouvelle
Déjà abonné?
Connectez-vous
Pas encore abonné?
Abonnez-vous
Mot de passe perdu

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau.

1000 INDICES DE REFERENCE

  • Vous avez besoin de mener une veille sur l'évolution des cours des matières, la conjoncture et les coûts des facteurs de production
  • Vous êtes acheteur ou vendeur de produits indexés sur les prix des matières premières
  • Vous êtes émetteur de déchets valorisables

Suivez en temps réel nos 1000 indices - coût des facteurs de production, prix des métaux, des plastiques, des matières recyclées... - et paramétrez vos alertes personnalisées sur Indices&Cotations.

 

LES DOSSIERS MATIERES

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte