Ikea pointé du doigt pour avoir trompé le fisc européen

D'après un rapport remis par les élus écologistes du Parlement européen, le géant suédois du meuble a échappé à près d'un milliard d'euros d'impôts entre 2009 et 2014 grâce à un montage financier passant par les Pays-Bas, le Luxembourg et le Liechenstein.

Partager

Le géant suédois du meuble Ikea a échappé à environ un milliard d'euros d'impôts sur la période 2009-2014 en recourant à des circuits financiers complexes entre plusieurs pays de l'Union, conclut un rapport publié ce vendredi 12 février par les élus écologistes du Parlement européen.

VOS INDICES

source

logo indice & contations

Le contenu des indices est réservé aux abonnés à L’Usine Nouvelle

Je me connecte Je m'abonne

Le groupe a notamment fait verser par ses magasins une redevance sur leur chiffre d'affaires à une entreprise dont le siège est aux Pays-Bas, puis les sommes versées auraient transité par le Luxembourg et le Liechtenstein, explique le rapport du groupe des Verts à l'assemblée de Strasbourg.

Il ajoute qu'Ikea a aussi bénéficié de montages fiscaux avantageux au Luxembourg et en Belgique.

Les conclusions du rapport ont été transmises à la Commission européenne, à qui les députés verts demandent d'enquêter sur d'éventuelles infractions aux règles fiscales communautaires.

Ikea a déclaré dans un communiqué ne pas avoir encore pu consulter le rapport et ne pas être en mesure de faire un commentaire.

"Au cours de l'exercice financier 2015, l'impôt sur les bénéfices d'Ikea Group a été de 822 millions d'euros au total, soit un taux d'imposition effectif d'environ 19%", a-t-il ajouté.

Avec Reuters (Robert-Jan Bartunek à Bruxelles et Simon Johnson à Stockholm; Marc Angrand pour le service français)

Partager

SUJETS ASSOCIÉS
NEWSLETTER Economie Social et management
Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Recevez directement leurs décryptages et analyses dans votre boîte mail:

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

L'inscription aux newsletters vaut acceptation des Conditions Générales d'Utilisation. Lire la suite

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Fermer
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS