François Hollande visite le site historique d'Arc International dans le Pas-de-Calais

Mercredi 23 novembre, le président de la République s'est rendu à l'usine Arc International d'Arques (Pas-de-Calais). François Hollande a salué la relance du leader mondial des arts de la table. En juin, un fond d'investissement a apporté 250 millions d'euros au groupe Arc International, dont 58 millions sont destinés au site pas-de-calaisiens.

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

François Hollande visite le site historique d'Arc International dans le Pas-de-Calais

Pour sa première transaction, le consortium d’investisseurs mené par le Fonds russe d’investissements directs (RDIF) et CDC International Capital (CDC IC), filiale de la Caisse des dépôts, s'est engagé, par "un accord de principe" à soutenir les investissements du groupe verrier Arc International, principalement en France et en Russie. Selon les termes du communiqué, ce soutien "pourrait s’élever jusqu’à 250 millions d’euros" et ne devrait pas, à priori, avoir de répercussions sur la répartition du capital du groupe.

En France, cet apport de capitaux va permettre de soutenir le programme d’investissement en cours visant à accroître la productivité du site historique du groupe basé à Arques, près de Saint-Omer (Pas-de-Calais). En septembre 2015, Tim Gollin, président exécutif du groupe Arc International, avait annoncé un plan d’investissement de 58 millions d’euros pour les trois années sur le site d’Arques, soit 30 millions d’euros dans le domaine de l’innovation (matériaux et relance des marques), 20 millions d’euros pour la standardisation et l’automatisation des emballages et 8 millions d’euros pour l’optimisation logistique.

VOS INDICES

source

logo indice & contations

Le contenu des indices est réservé aux abonnés à L’Usine Nouvelle

Je me connecte Je m'abonne

A cela, s’ajoute les 12 millions d’euros également destinés à accroître les capacités de production du four P dédié à Ikéa pour l’ensemble de ces magasins dans le monde.

Les coûts de production parmi les plus bas au monde

En Russie, c’est implicitement le projet de création d’une usine à Kaliningrad qui est ciblé. En décembre 2015, les autorités russes de cet oblast situé au bord de la mer Baltique, entre la Lituanie et la Pologne (près d’un million d’habitants) avaient déjà annoncé le projet de construction d’une usine d’une capacité de 38 000 tonnes de produits de la marque Luminarc par an, et créant 700 emplois. Cet établissement devrait alimenter le marché russe pour 70 % de la production et l’exportation pour les 30 % restants.

"La région de Kaliningrad présente de multiples avantages, notamment en raison de sa localisation géographique, de ses infrastructures très développées, de son important potentiel en ressources et de son régime fiscal intéressant. Les coûts de production parmi les plus bas au monde ne manqueront pas de garantir à ce projet une forte compétitivité sur les marchés mondiaux", souligne Kirill Dmitriev, PDG du Fonds russe d’investissements directs (RDIF).

Ce ne sera pas la première implantation russe pour le groupe français. Depuis 2011, il détient une participation majoritaire dans la coentreprise montée avec le russe OSZ (Opytny Stekolny Zavod) qui possède une usine à Gus-Khrustalny, à l'est de Moscou.

Arc emploie 10 160 salariés dans le monde dont 5 260 en France. Le groupe annonce un chiffre d’affaires de 849 millions d'euros pour son exercice 2015. Il distribue ses produits d'art de la table dans plus de 160 pays, et est présent sur les cinq continents à travers ses sites de production situés en France, aux Etats-Unis, en Chine, aux Emirats Arabes Unis et en Russie.

Francis Dudzinski

Partager

SUJETS ASSOCIÉS
NEWSLETTER Economie Social et management
Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Recevez directement leurs décryptages et analyses dans votre boîte mail:

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

L'inscription aux newsletters vaut acceptation des Conditions Générales d'Utilisation. Lire la suite

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Fermer
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS