Economie

Flexibilité sur trois ans dans la métallurgie

, ,

Publié le

Pour lire l’intégralité de cet article, testez gratuitement L’Usine Nouvelle - édition Abonné

La métallurgie va utiliser l’une des nouveautés de la loi El Khomri : la possibilité de moduler la durée du travail sur trois ans au lieu d’un. Un accord de branche doit être signé fin septembre par la majorité des syndicats. « Il permettra aux entreprises qui ont du mal à lisser leur activité sur une année de s’organiser autrement », explique Gabriel Artero, le président de la CFE-CGC de la métallurgie. La branche laisse aux accords d’entreprises le soin de fixer le plafond d’heures à partir duquel s’appliqueront les heures supplémentaires. Il s’agit d’une expérimentation de cinq ans, à l’issue de laquelle la branche évaluera les accords. « Nous souhaitons connaître leur impact sur les accidents du travail », précise[…]
Pour lire la totalité de cet article, ABONNEZ-VOUS
Pour un accès immédiat, payez en ligne par carte bleue

En vous abonnant à L’Usine Nouvelle, vous accédez à :

  • Une vision unique de l’industrie en France et dans le monde
  • Une couverture inégalée de l’actualité des usines en région
  • Un décryptage exclusif de la digitalisation de l’industrie et des services
  • La base de référence des 20 000 premières entreprises et sites industriels
En vous abonnant à l'Usine Nouvelle
Déjà abonné?
Connectez-vous
Pas encore abonné?
Abonnez-vous
Mot de passe perdu

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte