Economie

Flamanville, optimisme nucléaire à la française

, ,

Publié le

Pour lire l’intégralité de cet article, testez gratuitement L’Usine Nouvelle - édition Abonné

Flamanville, optimisme nucléaire à la française
Aurélie BarBaux
L’acharnement d’EDF a payé. L’Autorité de sûreté nucléaire (ASN) vient de déclarer la cuve de l’EPR de Flamanville et son couvercle aptes au service. Faute de pouvoir contrôler la résistance du couvercle dans l’état de l’art actuel, celui-ci devra être changé d’ici à fin 2024. Mais « Flamanville pourra bien démarrer fin 2018 », comme prévu, souffle Laurent Thieffry, le directeur du projet chez EDF. L’avis de l’ASN, qui devrait être confirmé en octobre, est aussi le sésame pour le rachat, d’ici à la fin de l’année, de l’activité réacteurs d’Areva NP par EDF. Les cris d’orfraie des écologistes et antinucléaires – Greenpeace en tête – n’y changeront rien. Avec[…]
Pour lire la totalité de cet article, ABONNEZ-VOUS
Pour un accès immédiat, payez en ligne par carte bleue

En vous abonnant à L’Usine Nouvelle, vous accédez à :

  • Une vision unique de l’industrie en France et dans le monde
  • Une couverture inégalée de l’actualité des usines en région
  • Un décryptage exclusif de la digitalisation de l’industrie et des services
  • La base de référence des 20 000 premières entreprises et sites industriels
En vous abonnant à l'Usine Nouvelle
Déjà abonné?
Connectez-vous
Pas encore abonné?
Abonnez-vous
Mot de passe perdu

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte