Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

Finsecur sécurise sa croissance dans les détecteurs incendie

Arnaud Dumas , , ,

Publié le

Finsecur, l’ETI spécialisée dans les systèmes de détection incendie, vient de lever plus de 25 millions d’euros auprès de deux investisseurs. De quoi financer sa croissance et envisager de futures acquisitions.

Finsecur sécurise sa croissance dans les détecteurs incendie

"La demande pour nos produits a littéralement explosé… et notre besoin en fonds de roulement aussi", résume Jacques Lewiner, le co-fondateur de Finsecur, pour expliquer sa dernière levée de fonds. Bpifrance et Edmond de Rothschild Investment Partners, via son fonds Winch Capital 3, ont investi plus de 25 millions d’euros pour prendre un tiers du capital de l’ETI spécialisée dans la conception et la commercialisation d’équipements de détection incendie.

Cette forte croissance - le chiffre d’affaires devrait passer de 30 millions d’euros en 2013 à 45 millions d’euros en 2014 (+50 %) -, Finsecur la doit notamment à sa stratégie de conquête des grandes surfaces, avec de nouveaux produits conçus spécifiquement pour les particuliers, sous la marque LifeBox. Entamée depuis un an, cette nouvelle orientation pour le groupe qui s’était jusque-là concentré sur le marché des professionnels a été soutenue par la loi Duflot, qui impose aux propriétaires de logement d’installer des détecteurs de fumée.

Renforcer les effectifs et développer l’international

Finsecur en chiffres

Chiffre d’affaires : 45 millions d’euros prévus en 2014
Effectif : plus de 250 personnes
Montant de la levée de fonds : supérieure à 25 millions d’euros
Investisseurs : Edmond de Rothschild Investment Partners, Bpifrance
Secteur : sécurité incendie

"Les banques nous ont bien accompagnés jusque-là, mais nos ratios d’endettement devenaient déraisonnables", remarque Jacques Lewiner, qui est également directeur scientifique honoraire de l’école d’ingénieur parisienne ESPCI ParisTech et qui a déjà participé à la création d’entreprises comme Sculpteo. Il confie même avoir dû refuser des commandes, faute de cash pour financer l’achat de matériel.

L’augmentation de capital va donc permettre de sécuriser la structure financière de Finsecur et poursuivre sa stratégie de croissance. La société qui compte plus de 250 salariés, devrait renforcer les effectifs de son centre de recherche basé à Rouen (Seine-Maritime) pour continuer de développer de nouveaux produits et ses équipes commerciales pour soutenir ses ventes.

Elle envisage également de poursuivre sa stratégie d’acquisitions externes, notamment à l’étranger. Déjà présente au Royaume-Uni, par le rachat de The Fire Beam, et en Espagne, par le rachat de Detnov, le groupe Finsecur compte désormais se développer dans d’autres pays européens. Le centre de R&D a d’ailleurs conçu une nouvelle gamme de produits adaptables aux spécificités réglementaires des différents pays.

La croissance de la jeune entreprise créée en 2000 compte continuer sur la même tendance qu’en 2014. Elle vise un chiffre d’affaires d’au moins 65 millions d’euros en 2015.

Arnaud Dumas

L’argument convaincant

La croissance moyenne annuelle à deux chiffres de Finsecur, avec des produits entièrement "made in France", rassure les investisseurs. Et les réglementations, qui vont pousser les propriétaires à s’équiper de matériel de détection, devraient garantir la trajectoire de la PME.

 

Réagir à cet article

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle