Technos et Innovations

Finie la piqûre ? Des patches sudoraux pour remplacer les seringues

Gautier Virol , ,

Publié le

Pour lire l’intégralité de cet article, testez gratuitement L’Usine Nouvelle - édition Abonné

Des chercheurs ont développé des patches pour analyser la transpiration des patients et déterminer leur état de fatigue, de déshydratation et, à terme, leur glycémie. Une innovation industrialisable, avec l’ambition de remplacer les prises de sang.  

Finie la piqûre ? Des patches sudoraux pour remplacer les seringues
Le capteur créé à Berkeley analyse la sueur et est facilement reproductible. Le remplaçant de la prise de sang ?
© Bizen Maskey, Sunchon National University

Peur des seringues ? Elles seront peut-être remplacées par des patches. Une équipe de chercheurs développe des capteurs flexibles pour analyser la transpiration des patients en temps-réel. L’objectif : éviter les procédures invasives, comme les prises de sang, et prévenir la déshydratation ou la fatigue. Une nouveauté déjà productible à grande échelle.

Pour lire la totalité de cet article, ABONNEZ-VOUS
Pour un accès immédiat, payez en ligne par carte bleue

En vous abonnant à L’Usine Nouvelle, vous accédez à :

  • Une vision unique de l’industrie en France et dans le monde
  • Une couverture inégalée de l’actualité des usines en région
  • Un décryptage exclusif de la digitalisation de l’industrie et des services
  • La base de référence des 20 000 premières entreprises et sites industriels
En vous abonnant à l'Usine Nouvelle
Déjà abonné?
Connectez-vous
Pas encore abonné?
Abonnez-vous
Mot de passe perdu

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte