Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

Quotidien des Usines

[Exclusif] Selon FO, Nexans va lancer un plan de restructuration en Europe

Manuel Moragues , , ,

Publié le

Exclusif Selon le syndicat Force Ouvrière, Nexans s’apprêterait à lancer un plan de restructuration en Europe. La direction devrait en informer les représentants du personnel lors d’un Comité central d’entreprise extraordinaire le 24 janvier.

[Exclusif] Selon FO, Nexans va lancer un plan de restructuration en Europe
Le câblier français, en difficulté depuis la crise de 2008, a revu ses résultats à la baisse en novembre.
© Nexans

A peine le précédent plan de restructuration clôturé que Nexans s’apprête à en lancer un autre. Selon le syndicat Force Ouvrière, la direction du câblier français va présenter un plan de restructuration en Europe aux représentants du personnel le 24 janvier lors d’un Comité central d’entreprise extraordinaire. Contactée par l’Usine Nouvelle, la direction n’a pas souhaité commenter cette information.

En difficulté depuis la crise de 2008, Nexans peine à sortir durablement la tête de l’eau. Le redressement entamé fin 2014 par son précédent directeur général, Arnaud Poupart-Lafarge, n’a pas suffi. Son successeur, Christopher Guérin, nommé en juillet dernier, a dû annoncer en novembre une nouvelle révision à la baisse des résultats. L’action du groupe a perdu la moitié de sa valeur sur l’année 2018.

Suppressions de postes attendues

Le nouveau directeur général avait annoncé à ce moment un plan de redressement combinant simplification organisationnelle, recentrage sur les activités les plus rentables et innovation dans les produits et services à plus haute valeur ajoutée. Le redressement passera aussi, semble-t-il, par des suppressions de postes.

"Nous nous y attendions. Nous ne pouvons pas continuer à perdre de l’argent", reconnaît Dominique Sciot, délégué syndical central Force Ouvrière du groupe. Et d’ajouter : "Les efforts d’amélioration de compétitivité menés ces dernières années en Europe avec M. Guérin [alors en charge de redresser l’activité européenne, ndlr] ont permis de limiter les dégâts, mais dans certaines activités, nous sommes en concurrence frontale avec la Chine ou la Turquie. L’écart en coût est très difficile à combler."

Trois sites en difficulté en France

Nexans, qui compte environ 25 000 salariés à travers le monde, emploie quelque 2 800 personnes en France (hors filiales). Selon Dominique Sciot, trois sites en France sont en difficulté : Fumay (Ardennes), Mehun-sur-Yèvre (Cher) et Jeumont (Nord). Mais le délégué syndical estime que les suppressions de postes en France devraient toucher essentiellement les fonctions support. Les 209 postes supprimés en France lors du précédent plan social, lancé en 2015 et clôturé fin 2018, ayant surtout porté sur les sites de production.

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle