Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

Et si on arrêtait la publication des résultats trimestriels ? Donald Trump défend le projet

Simon Chodorge ,

Publié le

Le 17 août, le président américain Donald Trump a ouvert un nouveau débat : faut-il arrêter la publication des résultats trimestriels ? Les détracteurs de cette tradition du milieu des affaires dénoncent une logique du court-terme.

Et si on arrêtait la publication des résultats trimestriels ? Donald Trump défend le projet
La publication des résultats trimestriels pousse-t-elle au court-termisme ?

Oubliez les vacances. Pour les entreprises cotées en Bourse, l’été est surtout synonyme de résultats trimestriels. Cette obligation légale est le moment où les sociétés dévoilent aux investisseurs leur chiffre d’affaires et leurs pertes. Pour les entreprises avec une bonne performance financière, c’est un moment de publicité bienvenu. Pour d’autres, l’exercice peut tourner au désavoeu. Le vendredi 17 août, le président américain Donald Trump a fait une proposition qui risque de susciter des débats : publier les résultats tous les six mois au lieu de tous les trois mois.

La publication des résultats trimestriels fait régulièrement des critiques. Jamie Dimon, PDG de JPMorgan Chase, et Warren Buffett, PDG de Berkshire Hathaway, ont déjà dénoncé cette tradition. En juin, dans une tribune intitulée “Le court-termisme nuit à l’économie” et publiée dans le Wall Street Journal, les deux patrons défendaient des intervalles de temps plus longs entre chaque présentation des résultats.

L’idée a été soufflée à Donald Trump par des patrons d’entreprise. “Lors d’une discussion avec certains des plus grands chefs d’entreprises du monde, j’ai demandé ce qui pourrait rendre les affaires (et les emplois) encore meilleurs aux Etats-Unis. ‘Arrêter le rapport trimestriel et aller vers un système à six mois’, a dit l’un d’entre eux. Ceci permettrait une plus grande flexibilité et des économies d’argent”, justifie le président américain sur Twitter. Il ajoute qu’il a demandé au gendarme boursier américain, la SEC, de se pencher sur le sujet.

Un frein à l'innovation ?

Les entreprises opposées à la publication des résultats trimestriels argumentent que cette fréquence nuit à l’innovation et à l’investissement. Les retours peuvent en effet apparaître sur une échelle de temps plus longue. Lorsqu’il a annoncé son souhait de retirer Tesla de la Bourse, Elon Musk a d’ailleurs justifié le projet par la pression des résultats trimestriels.

Au départ, cette pratique s’est instituée pour assurer la transparence des entreprises et obtenir la confiance des actionnaires. Pour les entreprises cotées mais plus petites, les résultats trimestriels représentent aussi un moyen d’attirer l’attention des investisseurs. Il reviendra à la SEC de trancher le débat.

Réagir à cet article

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services.
En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

En savoir plus