Et si les Britanniques décident de rester dans l'UE, que se passera-t-il ?

Une victoire du camp favorable au maintien dans l’Union européenne serait accueillie favorablement par les milieux économiques européens. Sans lever toutes les incertitudes politiques.

Partager

Et si les Britanniques décident de rester dans l'UE, que se passera-t-il ?
David Cameron et Martin Schulz au parlement européen le 16 février 2016

Un ouf de soulagement. Si les Britanniques optent le 23 juin pour rester dans l’Union européenne, les capitales du continent pourront se rassurer. A Paris comme à Berlin, les milieux économiques craignent les conséquences des turbulences créés par un départ britannique sur la confiance des entreprises et des ménages. Et ce d’autant que la reprise économique s’affermit depuis quelques trimestres en Europe. Dans ses prévisions parues début juin, l’Insee souligne parier sur un "Bremain" pour atteindre les 1,6 % de croissance annoncés pour 2016. En cas de Brexit, l’institut de conjoncture s’inquiète d’un "risque d’attentisme accru".

A LIRE AUSSI

VOS INDICES

source

logo indice & contations

Le contenu des indices est réservé aux abonnés à L’Usine Nouvelle

Je me connecte Je m'abonne

Que se passerait-il en cas de maintien de la Grande-Bretagne ? Rien ne changerait bien sûr pour les entreprises commerçant des deux côtés de la Manche. Ces derniers mois, l’incertitude sur l’issue du référendum avait commencé à peser sur l’économie britannique, qui a montré depuis l’automne des signes de croissance plus modérée. Un vote favorable à l'Europe pourrait entraîner un mouvement de balancier inverse, notamment sur les places boursières. "Pour l’instant, ce qui domine c’est l’attentisme. Un maintien dans l’Europe pourrait se traduire par une reprise assez forte des projets", souligne l’économiste de l’Afep, qui regroupe les grandes entreprises françaises.

Des negociations difficiles a venir

Au niveau politique, une victoire du camp du "in" ne serait pourtant pas la fin des tractations. Il faudrait alors mettre en œuvre l’accord arraché par David Cameron lors du conseil européen de février. Celui-ci revient à graver dans le marbre l’exception britannique déjà existante, sans pour autant donner à Londres de droit de regard sur les politiques de la zone euro comme la Grande-Bretagne le souhaitait.

A LIRE AUSSI

"La mise en oeuvre juridique de cet accord risque de poser des problèmes car il est ambigu", souligne Jean-Luc Sauron, professeur de droit à Dauphine. Londres soutient qu’il nécessite une révision des traités, toujours potentiellement explosive. Paris est de l’avis contraire. Si les Britanniques n’obtiennent pas satisfaction, la menace d’un nouveau référendum pourrait ressurgir. Relancer un projet européen ? Il faudra aussi compter sur les exigences d’autres pays, qui pourraient réclamer eux aussi des entorses aux règles de l’intégration "toujours plus étroite" ou au cadre rigide fixé par Bruxelles. "Ce débat continuera d’empoisonner le quotidien de l’Union européenne", estime Benoît Le Bret, associé au sein du cabinet Gide à Bruxelles.

Solène Davesne Journaliste Economie
Solène Davesne

Partager

A LIRE AUSSI
NEWSLETTER Economie Social et management
Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Recevez directement leurs décryptages et analyses dans votre boîte mail:

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

L'inscription aux newsletters vaut acceptation des Conditions Générales d'Utilisation. Lire la suite

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Fermer
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

Trophée

TROPHÉES DES USINES 2021

100% digital , live et replay - 27 mai 2021

Gestion industrielle et Production

Déposez votre dossier avant le 26 février pour concourir aux trophées des usines 2021

Conférence

MATINÉE INDUSTRIE DU FUTUR

100% digital , live et replay - 27 mai 2021

Gestion industrielle et Production

Comment rebondir après la crise 2020 et créer des opportunités pour vos usines

Formation

Espace de travail et bien-être des salariés

Paris - 01 juin 2021

Services Généraux

Optimiser l’aménagement du bureau

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS