[Entretien] "Il faut sortir de cet automatisme qui associe erreur à recherche du coupable", explique Vincent Giolito

Qu'ont en commun Uber, La Redoute, Viadeo, Boeing ou Gillette ? Ces entreprises ont échoué, d'une façon ou d'une autre, à un moment de leur transformation numérique. C'est l'analyse que défend le professeur de management à l'EM Lyon business club, Vincent Giolito, auteur chez Eyrolles de "Les 16 plus belles erreurs de la transformation numérique". Dans l'interview qu'il nous accorde, il nous explique pourquoi, selon lui, "être une entreprise transformée n'est pas si facile". 

Partager
[Entretien]
"Le numérique crée un paysage mouvant, un environnement très difficile à appréhender", explique Vincent Giolito auteur de "Les plus belles erreurs de la transformation numérique".

L'Usine Nouvelle. - Vous publiez aux éditions Eyrolles, dans la collection Gafanomics, un ouvrage consacré aux plus belles erreurs de la transformation numérique. S'agit-il des erreurs particulières, ou d'erreurs stratégiques classiques déclinées pour le numérique ?

Vincent Giolito. - Il existe des erreurs propres à la transformation numérique. D'abord, parce qu'il s'agit d'un domaine où la compétence est relativement faible et surtout en construction. L'appropriation se fait au fil de l'eau. Pour beaucoup d'entreprises, la transformation numérique est une terre inconnue. Il est donc normal que l'on observe des erreurs. En outre, les compétences numériques sont très inégalement réparties dans l'entreprise. En forçant un peu le trait, on a d'un côté des geeks qui sont aguerris sur le sujet et de l'autre des salariés, et souvent des dirigeants, qui n'y connaissent rien voire qui sont allergiques au numérique. Une deuxième raison à ces erreurs tient au fait que le numérique crée un paysage mouvant, un environnement très difficile à appréhender.

Le principal problème ne relève-t-il pas de la gestion des ressources humaines ? Il faut intégrer des gens qui ont des modes d'opération très différents à ce qui préexiste. N'essaie-t-on pas de faire rentrer des ronds dans des carrés ?

[...]

Cet article est réservé à nos abonnés L'Usine Nouvelle

Soutenez un journalisme d'expertise.

Déjà abonné ? Connectez-vous

SUR LE MÊME SUJET

Sujets associés

NEWSLETTER La Quotidienne

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

Tous les événements

LES PODCASTS

A Grasse, un parfum de renouveau

A Grasse, un parfum de renouveau

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Anne Sophie Bellaiche nous dévoile les coulisses de son reportage dans le berceau français du parfum : Grasse. Elle nous fait découvrir un écosystème résilient, composé essentiellement...

Écouter cet épisode

Les recettes de l'horlogerie suisse

Les recettes de l'horlogerie suisse

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, notre journaliste Gautier Virol nous dévoile les coulisses de son reportage dans le jura suisse au coeur de l'industrie des montres de luxe.

Écouter cet épisode

Le rôle des jeux vidéo dans nos sociétés

Le rôle des jeux vidéo dans nos sociétés

Martin Buthaud est docteur en philosophie à l'Université de Rouen. Il fait partie des rares chercheurs français à se questionner sur le rôle du jeu vidéo dans nos sociétés.

Écouter cet épisode

Les coulisses d'un abattoir qui se robotise

Les coulisses d'un abattoir qui se robotise

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Nathan Mann nous dévoile les coulisses de son reportage dans l'abattoir Labeyrie de Came, dans les Pyrénées-Atlantiques, qui robotise peu à peu ses installations.

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

BUREAU VERITAS

Consultant Transition Energétique du Maritime (F/H)

BUREAU VERITAS - 19/01/2023 - CDI - Nantes

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

Accédez à tous les appels d’offres et détectez vos opportunités d’affaires

976 - DEAL DE MAYOTTE

Le transport des personnels de la DEAL de Mayotte.

DATE DE REPONSE 22/02/2023

+ de 10.000 avis par jour

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS

SOUTENEZ UN JOURNALISME D'EXPERTISE ET ABONNEZ-VOUS DÈS MAINTENANT À L'USINE NOUVELLE

Rejoignez la communauté des professionnels de l’industrie et profitez d'informations et données clés sur votre secteur.

Découvrez nos offres