Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L'Usine de l'Energie

Enertime valorise la chaleur perdue par les industriels

Manuel Moragues , ,

Publié le

Made in France

Enertime valorise la chaleur perdue par les industriels © D.R.

Beaucoup de start-up utilisent une technologie innovante comme tremplin, pour décrocher des contrats. Enertime a fait l’inverse. Quand ils quittent Areva Renewables, en 2007, Gilles David et Fabien Michel veulent produire de l’électricité à partir de la chaleur créée par des installations décentralisées.

Ils identifient une technologie déjà existante : les cycles organiques de Rankine (ORC), des appareils à turbine à vapeur, où l’eau est remplacée par un fluide organique chauffé à basse température. Mais ils ne trouvent aucune machine sur le marché pour concrétiser leur idée.  "On a dû comprendre la conception des turbines, raconte Fabien Michel, le directeur général adjoint d’Enertime. Une démarche payante : notre société fabrique désormais ses propres machines ORC".

des turbines de 1MW

Son créneau ? La transformation en électricité de la chaleur perdue par les industriels. Un positionnement habile pour se distinguer des concurrents, surtout spécialisés dans les secteurs de la géothermie et de la biomasse. Fabien Michel poursuit : "Nous avons créé une machine idéale pour l’industrie, capable de produire environ 1 MW d’électricité à prix compétitif, en utilisant des fluides non inflammables et non toxiques".  Résultat, Enertime a livré une turbine de 1 MW au fondeur FMGC et va en construire une autre de 3,2 MW pour le premier producteur d’acier chinois, Shanghai Baosteel Group. La start-up ne néglige pas les autres marchés et a livré à Montpellier une machine ORC exploitant l’énergie de la biomasse. Elle planche aussi sur la géothermie avec son projet Fongeosec. Aujourd’hui, Enertime compte 22 personnes.

Son atelier de Courbevoie (Hauts-de-Seine) assemble les turbines et les machines de 40 tonnes sont construites par ses sous-traitants. Elle a réalisé environ 1,35 million d’euros de chiffres d’affaires en 2014 et compte atteindre les 2,27 millions d’euros en 2015.

L’innovation

Enertime revisite les technologies existantes de la production d’électricité à partir de la vapeur pour les adapter à de nouvelles applications. L’objectif est de proposer des solutions performantes qui utilisent des sources de chaleur à basse température (moins de 200°C) en remplaçant l’eau par des fluides organiques.

L’opportunité

Les sources de chaleur à basse température sont abondantes et inexploitées. L’exigence croissante d’efficacité énergétique pour les industriels imposera de les valoriser.

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Les entreprises qui font l'actu

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle