Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

[En vidéo] Au Japon, l’intelligence artificielle traque les voleurs à l’étalage

Marion Garreau , , ,

Publié le

Vidéo Testé dans plusieurs magasins au Japon, un système de caméra de surveillance - combinée à une intelligence artificielle qui analyse le langage corporel des clients - traque les voleurs à l’étalage.

[En vidéo] Au Japon, l’intelligence artificielle traque les voleurs à l’étalage
Testé au Japon, le dispositif AI Guardman repère les voleurs à l'étalage.
© YouTube / Earth Eyes

Notre corps en dit long sur nos intentions. C’est sur cette réalité que repose le dispositif AI Guardman, un système de caméra de surveillance combinée à une intelligence artificielle qui analyse le langage corporel pour repérer les voleurs à l'étalage. Ce système est développé depuis plus de deux ans par le géant japonais de télécom NTT East et la start-up Earth Eyes Corp, qui l’ont présenté dans un communiqué fin mai.

Une technologie de l’Université américaine de Carnegie Mellon

Cet outil utilise une technologie open source développée par l’Université américaine de Carnegie Mellon. Les algorithmes d'analyse d'images, entraînés avec une base de données, scannent les flux vidéo en direct et estiment la posture des corps visibles sur les images. Les algorithmes cherchent ensuite à retrouver dans les attitudes captées celles typiques des voleurs à l’étalage : telles que regarder autour de soi, chercher l'emplacement des caméras et repérer les angles morts. En cas de "comportement suspect repéré", AI Guardman alerte les commerçants via une application connectée.

Avec bien sûr des limites : selon The Verge, NTT East a admis que le dispositif commettait plusieurs "erreurs courantes", dont celle de considérer comme suspects les clients indécis – ceux qui prennent un article, le replacent en rayon puis le prennent à nouveau – et les vendeurs qui réapprovisionnent les rayons. La société n’a d’ailleurs publié aucune statistique sur le taux d’erreur du logiciel. Ce taux serait de toute façon difficile à estimer puisque l’intention réelle du client peut rester inconnue. Le vendeur peut avoir un effet dissuasif juste en allant proposer son aide au client repéré par AI Guardman.

Ces limites ne freinent pas NTT. Selon The Verge, le groupe japonais compte commercialiser ses cameras détectant les voleurs à la fin du mois et vise 10 000 magasins équipés d’ici à trois ans.

 

Réagir à cet article

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services.
En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

En savoir plus