Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

[En images] Transport, design, commerce... Et le carton ondulé devint tendance

Laurent Rousselle , ,

Publié le

Le carton ondulé se réinvente pour répondre aux nouveaux usages industriels, commerciaux et sociétaux. Derrière ces demandes, l’innovation booste la filière. La fédération l’a d’ailleurs intégré en adoptant une identité visuelle évoquant les qualités de ce matériau déjà centenaire.

[En images] Transport, design, commerce... Et le carton ondulé devint tendance
La structure en carton peut absorber et retenir jusqu’à 400% de son poids en eau, même en cas de mauvais temps continu. Idéal pour les festivaliers anglais.

Le carton ondulé est certes un matériau centenaire mais il a de plus en plus la côte. Il est partout ! Y compris là où il est le moins attendu. La société américaine Otherlab a par exemple mis au point Apsara, un drone façon origami, pour livrer jusqu’à 1 kilo de cargaison en cas d’urgence alimentaire.Et avec ce matériau, le coût de la livraison n'est que de deux euros.

Autre exemple insolite, au Royaume-Uni, où Vax un fabricant d’aspirateur propose depuis plusieurs années un modèle à assembler soi-même, sans point de colle.

De son côté, le cartonnier Smurfit Kappa, est devenu partenaire du festival de Glastonbury (Angleterre) en livrant 5500 tentes 100 % carton aux festivaliers. Ces dernières, une fois utilisées, étaient ensuite laissées sur place pour être recyclées. 

Mobilier design (table, fauteuil, lit…), objets de décoration, isolant pour la maison, baby-foot ou table de ping pong, le carton ondulé semble être la panacée du créatif.

Grand consommateur du matériau, le suédois Ikea a même décidé de donner à ses emballages une seconde vie depuis la rentrée. Baptisée SPÄCE SHIP, l’idée consiste à habiller ses boîtes de motifs spatiaux en les accompagnants d’une notice de montage pour permettre aux jeunes - et moins jeunes - de les transformer en fusée.

Même si elles restent encore anecdotiques, ces réalisations démontrent combien le carton ondulé combine les principales qualités, -résistance, légèreté, recyclabilité, faible coût - pour inspirer, ou même s’imposer durablement dans un environnement de consommation en mutation.

E-commerce dynamique

Pour Bertrand Arnault, président de la fédération du carton ondulé de France qui regroupe huit des dix principaux transformateurs, il incarnerait même le "bon génie du commerce", en apportant des solutions sur-mesure aux acteurs de l’industrie, du commerce et du e-commerce en particulier.

Ainsi, en 2016, sur les 5,4 milliards de mètres carrés sortis des usines, 4 % ont directement servi à transporter les produits commandés sur le net. "Un marché encore timide mais qui se développe", selon Kareen Desbouis, la déléguée générale.  "Les E-vendeurs nous permettent de maintenir notre production alors que la demande industrielle connaît une tendance baissière", souligne Bertrand Arnault.

En 2016, plus de 460 millions de colis émanant du e-commerce ont été acheminés, dont 80 % en carton ondulé estime l’organisation professionnelle. Ce marché représente une source d’innovations inépuisable pour la filière qui représente 11 600 salariés et a réalisé un chiffre d’affaires de 2,89 milliards en 2016, environ 1,13 % de plus qu’en 2015.

Un matériau taillé pour le sur-mesure

Face à des demandes de plus en plus complexes consistant à transporter davantage de produits, parfois fragiles ou avec des dates de péremption, le carton ondulé se renouvelle aussi pour garantir la sécurité et valoriser la marque. Ainsi, les emballages modulaires sont de plus en plus nombreux à voir le jour. "Des conditionnements rapides et faciles à mettre en volume font leur apparition. Il est possible de les adapter en les découpant et un grand nombre de calages est prévu comme pour vente-privée.com ", signale Kareen Desbouis. En outre, d’astucieux mécanismes antiviolabilités sont intégrés et des systèmes permettant le réemploi se généralisent comme le produit de la société britannique Charapak qui propose une boîte réversible ne nécessitant aucun collage. "93 % des consommateurs achèteraient plus si les retours étaient plus simples", explique encore la secrétaire générale, faisant référence à une enquête réalisée cette année par la Fevad, la fédération e-commerce et vente à distance.

Outil de communication, l’emballage carton ne l’a jamais autant été. La tendance consistant à personnaliser l’intérieure du colis par le biais d’une impression se généralise "pour renforcer la relation entre la marque et le consommateur". Sephora et le site vente-privée.com en sont déjà friands.

Réagir à cet article

Retrouvez l’actualité des sociétés citées dans cet article

Investissements, dirigeants, production, ...

avec Industrie Explorer

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus