L'Usine Energie

[En images] Hurtigruten lance le premier navire de croisière à propulsion hybride au monde

Hubert Mary , , , ,

Publié le

Images Hurtigruten, une compagnie maritime norvégienne, a inauguré son premier navire à propulsion hybride - associant carburant et électricité - en Antarctique le 7 novembre, avec une solution développée par le motoriste Rolls-Royce.  

[En images] Hurtigruten lance le premier navire de croisière à propulsion hybride au monde
Le navire hybride MS Roald Amundsen de la compagnie norvégienne Hurtigruten emmènera ses passagers à la découverte des zones reculées du globe.
© @ Karsten Bidstrup

"MS Roald Amundsen", c'est le nom du célèbre explorateur norvégien qui a mené la première expédition ayant atteint le pôle Sud. C’est ainsi qu’Hurtigruten, compagnie de croisière norvégienne, a baptisé son nouveau navire à propulsion hybride (fioul et électricité), indique-t-elle dans un communiqué publié vendredi 8 novembre. Il effectuera des croisières ouvertes au public en Alaska, en Antarctique et dans le Passage du Nord-Ouest (espace maritime situé au nord du Canada, dans la mer Arctique, ouvert par Roald Amundsen en 1905).

Durant l’été, le MS Roald Amundsen a été le premier navire de croisière à être propulsé par des batteries et le premier bateau hybride à traverser le légendaire Passage du Nord-Ouest.

(crédit photo: @ Karsten Bidstrup) 

Un bloc de glace pour remplacer la traditionnelle bouteille de champagne

En présence de l’équipage et de passagers provenant de 20 pays, le baptême a eu lieu à la fin d’un voyage inaugural aboutissant à Chiriguano Bay sur l’Île Brabant, en Antarctique. La traditionnelle bouteille de champagne lancée contre la paroi du navire a été remplacée par un bloc de glace, rendant ainsi hommage à un rituel imaginé par Roald Amundsen. 

(Crédit : Andrea Klaussner 2019 / Hurtigruten)

Une propulsion hybride associant fuel et électricité

Les moteurs du MS Roald Amundsen fonctionnent sur le même modèle qu’une voiture hybride, via une solution hybride développée par le motoriste Rolls-Royce. Le navire est propulsé, en complément de moteurs à faibles émissions, par de grandes batteries  installées sur le bateau, fonctionnant sur une période de 15 à 30 minutes. "Ce type de propulsion sera utilisé lorsque le bateau naviguera dans les fjords, les zones vulnérables ou lors des manœuvres dans les ports," expliquait l'entreprise il y a quelques mois, en présentant cette technologie.

"Le principal atout réside dans la réduction totale de la consommation de carburant. Associée à une coque novatrice et à une utilisation optimale de l'électricité à bord, cette solution se traduira par une réduction de 20 % des émissions de CO2 - plus de 3 000 tonnes par an - et de la consommation de carburant. Les navires de croisière sont extrêmement énergivores dans leur fonctionnement et jusqu'ici, aucune technologie n'était capable de répondre aux besoins d'un bateau Hurtigruten tout électrique", précisait alors la compagnie norvégienne.

Au total, cette nouvelle technologie a nécessité un investissement de 124 millions de couronnes norvégiennes (NOK), l'équivalent de 12,3 millions d'euros. Enova, l'entreprise publique norvégienne en charge de promouvoir la production et la consommation des énergies renouvelables, a contribué au projet à hauteur de 45,1 millions de NOK (environ 4,5 millions d'euros).

 ( La salle des batteries du navire hybride MS Roald Amundsen   crédit: www.espenmills.no)

Un second navire en 2020                                     

Dès le printemps prochain, un second navire d’expédition à propulsion hybride – le MS Fridtjof Nansen – doit rejoindre la flotte de la compagnie Hurtigruten. "Actuellement en cours de construction dans le chantier naval norvégien Kleven, il devrait être livré bien avant sa mise en service en avril 2020", précise le communiqué.

Selon la compagnie - dont la majeure partie de l’activité se déploie en Norvège où elle assure la desserte quotidienne de 34 ports -, six de ses navires seront convertis à l’hybride d'ici 2021.

 

 

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Les entreprises qui font l'actu

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte